Comment mieux gérer la santé mentale des employés

Pierre Théroux
Collaboration spéciale

Proximité PME présente des contenus qui mettent en valeur des approches et pratiques, d’ici et d’ailleurs, à la fois innovantes et inspirantes. À surveiller le samedi: des cas d’entreprises du Québec qui s’illustrent sur des enjeux importants du monde des affaires. 

***

Les dirigeants ont généralement les aptitudes pour bien coacher, motiver et gérer leurs équipes. Mais ils ne savent pas comment gérer la santé mentale et émotionnelle de leurs employés, constate le magazine CEO World qui propose des façons de faire pour mieux comprendre et soutenir les employés aux prises avec ces problèmes.

Mettre fin à la stigmatisation contre la maladie mentale commence par le leadership. Les bons leaders font montre d’empathie et posent régulièrement des questions sur les besoins et le confort de leurs employés. Ils font preuve d’inquiétude plutôt que de jugement biaisé lorsqu’un employé semble avoir des difficultés.

Il ne faut pas avoir peur d’un employé qui aurait un problème de santé mentale. Faire montre de peur, ou de tout autre jugement négatif, risque d’accentuer les problèmes. Il faut au contraire demander ce qu’il faut faire pour aider. Il importe également de ne pas tolérer la discrimination à l’égard d’un employé qui souffre de maladie mentale. Les entreprises qui n’acceptent pas les blagues sur les maladies physiques et les déficiences, ou encore de nature sexiste, ne doivent pas non plus admettre celles sur les maladies mentales.

Alors que de plus en plus d’entreprises adoptent les concepts de diversité, d’équité et d’inclusion, elles devraient également intégrer des moyens d’appuyer les employés souffrant de problèmes de santé mentale, et non seulement de handicaps physiques. En adoptant de meilleures pratiques, les dirigeants peuvent transformer le lieu de travail en un environnement plus inclusif qui permet aux employés de mieux performer tout en se sentant soutenus et en sécurité, conclut l’article.

Avec la participation de l’École d’Entrepreneurship de Beauce