Comme présenté au cours des derniers mois, le complexe de Kevlar prévoit la construction de quatre bâtiments, soit trois immeubles résidentiels avec des espaces commerciaux au rez-de-chaussée et des stationnements souterrains ainsi qu'un édifice à bureaux. Ce dernier, d'une hauteur de huit étages, sera situé au coin des rues Dorchester et de Saint-Vallier Est.

Projet de 150 M$ pour l'îlot Dorchester

L'îlot Dorchester devrait bientôt avoir un nouveau visage. Le promoteur du développement, le groupe Kevlar, évalue son projet pour le stationnement à ciel ouvert à plus de 150 millions $.
Rencontré lundi dans le cadre d'une conférence de presse à Lac-Beauport pour le dévoilement du complexe de condo-hôtel baptisé Entourage-sur-le-Lac, le président du groupe Kevlar, René Bellerive, a confirmé au Soleil souhaiter commencer rapidement les travaux dans Saint-Roch. Des citoyens aux alentours ont d'ailleurs remarqué au cours des derniers mois des arpenteurs sur le site. 
«Il nous faut la confirmation d'un important joueur avant d'entamer le chantier, que ce soit dans l'édifice à bureaux ou dans le secteur commercial», note l'homme d'affaires. Et le téléphone a récemment sonné. Des pourparlers sont entamés, mais rien n'est encore officiel. «Nous devons maintenant nous inscrire au Registre des lobbyistes pour discuter de notre projet avec la Ville et peut-être le maire», poursuit-il. 
Le grand patron ne cache pas qu'il verrait bien un joueur municipal, provincial ou fédéral s'installer dans ses nouveaux locaux. Il jouerait le rôle de locomotive pour le reste du développement. «Sans un locataire majeur, nous sommes un peu inquiets de débuter la construction des édifices résidentiels. [...] Nous avons besoin d'aide de la Ville pour appuyer notre projet», avance M. Bellerive. 
Le nouveau programme particulier d'urbanisme de Saint-Roch permet des hauteurs pour le secteur Dorchester de 22 et 25 mètres sur 50 % de l'emprise au sol.
Comme présenté au cours des derniers mois, le complexe de Kevlar, compagnie qui possède déjà quatre propriétés en basse ville, prévoit la construction de quatre bâtiments, soit trois immeubles résidentiels - pour un total d'environ 180 unités - avec des espaces commerciaux au rez-de-chaussée et des stationnements souterrains ainsi qu'un édifice à bureaux. Ce dernier, d'une hauteur de huit étages, sera situé au coin des rues Dorchester et de Saint-Vallier Est.
Le plan architectural prévoit aussi une place publique, une esplanade et trois zones d'espace vert. Les immeubles seraient de différentes hauteurs, soit entre quatre et huit étages. Le projet sera réalisé en plusieurs phases. 
Logements de 900 pi2
Pour le développement résidentiel, Kevlar envisage la construction d'unités d'une superficie d'environ 900 pieds carrés, afin de rendre le projet viable. Chaque phase de travaux s'adaptera aux besoins du marché, soit pour du condo ou du logement. Les promoteurs visent principalement des unités locatives, mais «l'analyse n'est pas terminée». 
«Il faut avoir un produit abordable. La majorité des unités auront deux chambres à coucher. Il va également y avoir quelques unités avec une seule chambre», explique le président. 
«Cela fait longtemps que nous avons ce terrain et il est rentable. Si nous trouvons notre locataire, avec nos partenaires, c'est certain que demain nous sommes prêts à creuser. On veut vraiment développer l'endroit», assure M. Bellerive. «Nous aimerions bien avoir sur le site un marché d'alimentation majeur. Saint-Roch changerait complètement. Cela amènerait une nouvelle vie dans le secteur», ajoute-t-il.
Si tout se déroule comme prévu, M. Bellerive aimerait débuter les travaux en 2018.
Le groupe Kevlar regarde également actuellement pour des projets du côté de la Floride. «C'est comme le Québec. Nous n'avons pas fermé la porte à un projet comme Entourage-sur-le-Lac» au sud de la frontière canadienne, conclut le président.