«Au cours d'une saison, les équipes se déplacent à une trentaine de reprises pour aller courir aux quatre coins des États-Unis. Nos motorisés les suivent partout. Ils deviennent en quelque sorte leur maison loin de la maison», explique Michael Power, directeur des communications et du marketing de Prévost.

Prévost dans le groupe sélect des commanditaires de la NASCAR

Que peuvent bien avoir en commun Prévost et Coca-Cola, 3M, Ford, Nabisco, Toyota, UPS, Visa, Mobil, Bank of America et compagnie? Le constructeur d'autocars de Sainte-Claire figure parmi le groupe sélect d'entreprises qui sont des commanditaires officiels de la NASCAR.
Aux États-Unis, la National Association for Stock Car Auto Racing, c'est gros. L'organisme qui régit les courses automobiles au pays de l'oncle Sam cautionne plus de 1500 courses sur une centaine de circuits dans plus de 30 États. La NASCAR se compose principalement de trois séries nationales : Sprint Cup, Nationwide et Camping World Truck.
Les amateurs de stock-car aux États-Unis sont légion. Une clientèle nombreuse, fidèle et loyale.
À la télévision, pas moins de 70 millions d'amateurs suivent religieusement la NASCAR. «La National Football League (NFL) est maître des ondes à l'automne et en janvier, mais aucun sport n'arrive à la cheville de NASCAR le reste de l'année, alors qu'en moyenne six millions de téléspectateurs suivent chacune des épreuves de la série Sprint Cup», écrivait le magazine économique Forbes en mars dernier. Récemment, le réseau NBC a payé 4,4 milliards $US pour obtenir les droits de diffusion de 20 courses de la série Sprint Cup et 19 autres de la série Nationwide pendant 10 ans à compter de 2015.
Et les Américains se rendent aussi massivement aux pistes de course. Toujours selon Forbes, ils ont été 3,5 millions en 2012 à franchir les tourniquets. Les fans de NASCAR ont aussi dépensé 3 milliards $US pour se procurer des articles promotionnels.
La valeur de l'équipe Hendrick Motorsports tourne aux alentours de 360 millions $US, et les gains totalisés par les pilotes Dale Earnhardt Jr et Jimmy Johnson ont totalisé respectivement 25,9 et 23 millions $US en 2012.
Même si la NASCAR ne roule pas à la même vitesse folle qu'au milieu des années 2000 - la crise financière américaine a quelque peu freiné l'enthousiasme des amateurs et des commanditaires qui, depuis un an ou deux, a repris du poil de la bête -, elle demeure un véhicule promotionnel de choix pour les entreprises qui cherchent à obtenir un bon rendement sur leur investissement en matière de publicité et de marketing. Selon le Sports Business Journal, le fabricant de produits alimentaires Mars estime qu'un dollar investi en commandite dans la NASCAR lui en rapporte quatre à la fin de l'année.
<p>Avant même de devenir l'autocariste de luxe officiel de la NASCAR, Prévost avait été le choix des pilotes Jimmy Johnson, Jeff Gordon, Kyle (photo) et Kurt Busch, Kasey Kahne et des propriétaires Richard Petty, Rick Hendrick, Roger Penske et Richard Childress.</p>
Des motorisés de 2,5 millions $US
Que vient faire Prévost dans le monde des courses de voitures?
Directeur des communications et du marketing de Prévost, Michael Power raconte au Soleil qu'il y a déjà tout près d'une trentaine d'années que Prévost est un habitué des paddocks de la NASCAR. En mars dernier, les deux parties ont décidé de pousser plus loin leur collaboration en signant une entente de cinq ans permettant à Prévost de devenir l'un de ses 60 commanditaires. Il est devenu l'Official Luxury Motorcoach de la NASCAR. Depuis le début du mois de décembre, Prévost vend à partir de son site Internet des produits dérivés de NASCAR, notamment des chemises, des vestes, des casquettes et des sacs à dos.
En plus de mettre sur la route des autocars pour le transport de touristes, Prévost, qui fait travailler près de 800 personnes dans la région de Québec, fabrique des carrosseries qui sont ensuite converties en maisons motorisées haut de gamme par des entreprises spécialisées comme Featherlite Coaches et Marathon Coach.
L'entreprise de Sainte-Claire - qui fait partie de la famille de Volvo - a notamment fabriqué les véhicules que Georges W. Bush (2004) et Barack Obama (2011) ont utilisés au cours de campagnes électorales. À l'occasion de tournées nord-américaines, des tas d'artistes élisent domicile dans un autocar modifié signé Prévost.
Avant même de devenir l'autocariste de luxe officiel de la NASCAR, Prévost avait été le choix des pilotes Jimmy Johnson, Jeff Gordon, Kyle et Kurt Busch, Kasey Kahne et des propriétaires Richard Petty, Rick Hendrick, Roger Penske et Richard Childress. La valeur d'un motorisé destiné à un champion de la vitesse de la NASCAR peut atteindre 2,5 millions $US.
«Au cours d'une saison, les équipes se déplacent à une trentaine de reprises pour aller courir aux quatre coins des États-Unis. Nos motorisés les suivent partout. Ils deviennent en quelque sorte leur maison loin de la maison», explique Michael Power en indiquant qu'en devenant partenaire officiel de la NASCAR, Prévost avait augmenté sa visibilité auprès des pilotes et des équipes.
L'entente rapporte aussi déjà ses fruits du côté des entreprises. «Toyota nous a récemment acheté un véhicule», confie M. Power en signalant que le marché des maisons motorisées de luxe en avait pris pour son rhume dans la foulée des misères de l'économie américaine. «À 120 véhicules par année, le marché reprend peu à peu. Avant la crise financière, nous pouvions en sortir jusqu'à 450 par année de notre usine de Sainte-Claire.»
Prévost fait partie d'un réseau de commanditaires officiels triés sur le volet.
En mai, la NASCAR rapportait que 117 des 500 entreprises formant le Fortune 500 commanditaient d'une façon ou d'une autre ses activités et que ce nombre avait grimpé de 8 % depuis 2008.
«Les commanditaires sont traités aux petits oignons», confie Michael Powers. «NASCAR a créé un programme - Fuel for Business - qui permet à sa soixantaine de commanditaires officiels de se rencontrer quatre fois par année afin d'échanger, de réseauter et de créer des opportunités d'affaires entre eux. Ça permet à une compagnie comme la nôtre d'avoir des accès privilégiés à des grands joueurs de l'économie mondiale.»
***
Quelques données sur la NASCAR
Un adulte américain sur trois suit les activités de la NASCAR, soit 75 millions de fans.Une épreuve de la NASCAR peut attirer plus de spectateurs que le Super Bowl, la Série mondiale et la série finale de la NBA réunis...L'âge moyen d'un amateur de la NASCAR est de 43 ans.47 % des fervents de la NASCAR gagnent plus de 50 000 $US par année.Les femmes composent 40 % des fans de la NASCAR.