À eux seuls, les articles électroniques, les livres, film, musique et jeux vidéo comptent pour près de 60% de l'ensemble.

Prévisions de 3 milliards $US pour le «cyberlundi»

L'événement «cyberlundi» a perdu quelque peu de son lustre alors que les consommateurs se procurent de plus en plus leurs produits sur le web à tout moment de l'année, mais il n'en demeure pas moins que les détaillants prévoient enregistrer des ventes de plus de 3 milliards $US en un seul jour.
La frénésie du «vendredi fou» précédant le «cyberlundi» s'est avérée moins populaire cette année alors que les ventes ont été évaluées à 10,4 milliards $ US, par rapport à 11,6 milliards il y a un an, selon les prévisions de la firme de recherche ShopperTrak.
Or, alors que le commerce en ligne devient de plus en plus la norme toute l'année, le «cyberlundi» devrait se révéler moins payant pour les détaillants cette année.
Les consommateurs considèrent que les offres en ligne sont plus avantageuses «tout le temps, tous les jours», selon Gene Alvarez, vice-président de la firme de recherche Gartner.
Les détaillants présentent des rabais sur le web depuis le début du mois de novembre; ils n'attendent plus la date du «cyberlundi».
La firme Comscore estime que les ventes sur Internet devraient grimper de 14 %, pour se situer à 70,06 milliards $US pendant la période de novembre à décembre, comparativement à une augmentation de 15 % pour l'année dernière.
Les transactions en ligne représentent 10 % des ventes au détail, mais ce chiffre augmente à 15 % pendant les Fêtes, selon la firme Forrester.
Malgré tout, le «cyberlundi» devrait permettre aux détaillants d'engranger 3 milliards $US - ce qui serait la journée de l'année la plus profitable pour les ventes en ligne.