Postmedia: une plateforme médiatique pour les amateurs de cannabis

TORONTO — Postmedia Network a investi dans une société qui gère un site web qui se consacre au style de vie des «amateurs de cannabis modernes», afin d’aider le groupe médiatique à se positionner à l’avant-plan du contenu et des solutions en matière de cannabis au Canada, a annoncé mardi le conglomérat.

L’éditeur, qui possède le quotidien «National Post» en plus d’autres journaux et publications numériques, a précisé avoir réalisé un investissement stratégique dans Prohbtd. Les détails financiers de la transaction n’ont pas été précisés.

«Notre objectif est de réduire l’écart pour nos clients et de s’assurer qu’ils atteignent non seulement le bon public, mais également que leur contenu est essentiel, pertinent et dynamique», a affirmé le président et chef de l’exploitation de Postmedia, Andrew MacLeod, dans un communiqué.

Le cannabis frais et séché, les huiles et les graines de cannabis destinés à la consommation récréative sont légaux au Canada depuis la mi-octobre.

En plus de son site internet pour amateurs de cannabis, Prohbtd propose aux producteurs de marijuana des services, incluant du contenu original, des récits numériques et des occasions de marketing spécialisé pour les aider à rejoindre et à éduquer les consommateurs au sujet de leurs produits.

Postmedia travaillera en partenariat exclusif avec la société californienne pour présenter les vidéos de Prohbtd sur The GrowthOp, sa marque éditoriale de cannabis, ainsi que sur d’autres canaux. Les annonceurs peuvent ensuite positionner leurs annonces autour de ces vidéos, a expliqué Postmedia.

Les deux sociétés collaboreront pour aider les sociétés productrices de cannabis à façonner le message de leur marque par l’entremise d’initiatives vidéo et marketing.

Postmedia, à l’instar de nombreuses autres publications imprimées traditionnelles, doit s’ajuster à la baisse des revenus publicitaires depuis l’avènement d’internet et de géants comme Google et Facebook.

La société a enregistré une perte nette de 22,8 millions $ au cours de son plus récent trimestre.

Postmedia a annoncé plusieurs séries de licenciements et de réductions de coûts ces dernières années, alors qu’elle poursuit ses efforts pour se bâtir de nouvelles activités numériques.