Poire et estragon: un alliage jamais vu dans le monde de la bière

Poire et estragon. Deux ingrédients que l'on ne pense pas naturellement à combiner. Mais dans une bière, le résultat est rafraîchissant, voire surprenant. L'Auberge des Glacis, de L'Islet, et la microbrasserie Le Corsaire, de Lévis, ont dévoilé mardi la Glacis, une nouvelle bière blanche qui a représenté un beau défi de chimie.
«J'ai pas trouvé la recette en ouvrant un des livres des Fermières!» lance en riant Martin Vaillancourt, le propriétaire et maître brasseur du Corsaire. Il a plutôt fait des tests pendant plusieurs mois, avant de mettre au point un alliage de saveurs jamais vu dans le monde de la bière. Il a dû faire infuser différentes quantités d'estragon et laisser mûrir les poires jusqu'au brunissement avant de trouver le goût qu'il recherchait.
Le choix des ingrédients a été fait par le personnel de l'Auberge des Glacis. Le chef Olivier Raffestin s'est inspiré dans son arrière-cour en cueillant l'estragon (une herbe qu'il affectionne) dans le jardin de l'auberge et les poires dans les vergers du rang Lamartine.
«C'est la jeune génération de l'auberge qui nous a poussés à faire notre propre bière, et comme on distribuait déjà les bières du Corsaire, l'association s'est faite naturellement», explique Nancy Lemieux, copropriétaire de l'établissement hôtelier avec André Anglehart.
La bière Glacis est légèrement houblonnée, presque sans amertume, et affiche un taux d'alcool de 4,6 %. Elle est disponible en dégustation à l'Auberge des Glacis, de même qu'en canette à l'épicerie P.H. Normand de L'Islet et dans les différents points de vente du Corsaire.