Sur les maquettes rendues publiques, on peut voir des concessions alimentaires avec des airs de cafétéria, bar et café et une boutique hors taxes beaucoup plus spacieuse.

Plus de commerces dans la prochaine aérogare

L'aéroport de Québec veut intégrer davantage de commerces à son aérogare en cours d'agrandissement. Une nouvelle boutique hors taxes, des comptoirs de nourriture et deux bureaux de change sont dans les cartons.
Un appel d'offres sera publié le 18 novembre par Aéroport de Québec inc. (AQi), la société privée à but non lucratif qui gère l'aéroport international Jean-Lesage, pour trouver des partenaires commerciaux. 
«Les entreprises intéressées pourront soumissionner afin d'opérer des concessions d'aliments et boissons (foire alimentaire, restaurant avec service, restaurants-bar, bar-sandwicherie), un espace hors taxes, des boutiques commodités/spécialités et deux comptoirs de change», peut-on lire sur le site Internet de l'aéroport. Les offres devront être déposées au plus tard le 20 janvier. 
Mathieu Claise, directeur des communications de l'aéroport de Québec, ne veut pas dire combien de nouvelles enseignes sont visées «par souci d'équité» envers les éventuels soumissionnaires. «Tout le monde doit avoir l'information en même temps.» 
Superficie doublée
M. Claise avance tout de même que l'agrandissement de l'aérogare - la superficie doublera d'ici 2018 - incite l'organisation à «revoir complètement» son offre commerciale. Sur les maquettes rendues publiques, on peut voir une boutique hors taxes beaucoup plus spacieuse et des concessions alimentaires avec des airs de cafétéria, bar et café. 
«AQi recherche une offre commerciale variée et digne de l'aéroport du futur qu'elle bâtit actuellement. Les concessionnaires devront s'assurer de faire vivre aux passagers une expérience inoubliable reflétant les tendances aéroportuaires actuelles en offrant une diversité de produits et services à saveur locale, mais aussi nationale et internationale», précise l'aéroport dans un texte répercuté sur des sites spécialisés. 
«On veut rehausser l'expérience pour les deux millions de passagers que nous prévoyons accueillir en 2020», insiste M. Claise. 
Impossible de savoir pour le moment ce qu'il adviendra de la petite boutique hors taxes, du Tim Hortons, du restaurant L'altitude et du bar installés dans la section existante du terminal, aménagée en 2008 et promise à un réaménagement en 2019. 
L'agrandissement doit être terminé pour 2018. Les nouvelles concessions y ouvriront leurs portes graduellement jusqu'en 2019.