PepsiCo s’offre le fabricant de machines à gazéifier l’eau SodaStream pour 3,2 milliards $ US dans le cadre d’une transaction visant à permettre au géant américain de s’adapter alors que les consommateurs boivent moins de boissons sucrées et optent davantage pour les eaux aromatisées et autres boissons.

Pepsi se paye SodaStream

JÉRUSALEM — PepsiCo s’offre le fabricant de machines à gazéifier l’eau SodaStream pour 3,2 milliards $ US dans le cadre d’une transaction visant à permettre au géant américain de s’adapter alors que les consommateurs boivent moins de boissons sucrées et optent davantage pour les eaux aromatisées et autres boissons.

Dans le passé, SodaStream avait été la cible d’une campagne de boycottage par des militants anti-Israël dans le passé. Cette entreprise israélienne fabrique des machines permettant aux consommateurs de faire des boissons gazeuses dans leur domicile, s’est positionnée comme fournisseur de produits santé, contrairement aux boissons gazeuses traditionnelles sucrées.

Très compatibles

La présidente et chef de la direction de PepsiCo Indra Nooyi - qui quittera son poste en octobre - a estimé que les deux entreprises étaient très compatibles étant donné qu’elles désirent notamment réduire leur empreinte environnementale.

Alors que les goûts des consommateurs changent, PepsiCo, établie à Purchase, dans l’État de New York, a lancé Bubly, une marque d’eau pétillante et aromatisée.

Même son rival Coca-Cola a décidé de se diversifier, notamment en annonçant, la semaine dernière, l’achat d’une participation minoritaire - pour un montant qui n’a pas été dévoilé - dans BodyArmor, une marque de boissons pour sportifs. Powerade est également une propriété du groupe d’Atlanta, alors Gatorade appartient à PepsiCo.

En vertu de la transaction, PepsiCo mettra la main sur toutes les actions de SodaStream. La multinationale offre 144 $ US par action, ce qui constitue une prime de 32 % sur le cours moyen pondéré des actions de SodaStream pendant les 30 derniers jours.

Plus tôt ce mois-ci, l’entreprise établie en Israël a dévoilé les meilleurs résultats financiers de son histoire grâce à des revenus de 172 millions $, en hausse de 31 % d’une année à l’autre. Son profit net a été de 26 millions $ US, en progression de 82 %.