Le ministre des Finances, Carlos Leitao

Pas de hausse de la TVQ, dit Carlos Leitão

«Nous n'avons aucune intention d'augmenter la TVQ», a déclaré, jeudi, le responsable québécois des Finances, Carlos Leitão. Jamais le ministre n'avait fermé la porte de la sorte à cette possibilité recommandée par le groupe du fiscaliste Luc Godbout.
Carlos Leitão a repris à son compte une affirmation lancée la veille par le premier ministre Philippe Couillard dans la circonscription de Beauce-Sud, affirmation passée plutôt inaperçue.
«Comme le premier ministre l'a très bien et très clairement dit non seulement mercredi, mais ici, dans cette Chambre, nous n'avons aucune intention d'augmenter le fardeau fiscal des Québécois. Nous voulons le baisser. Et nous n'avons aucune intention d'augmenter la TVQ.»
Jusqu'ici, les membres du gouvernement avaient plutôt soufflé le chaud et le froid dans ce dossier.
Ils voient depuis plusieurs semaines qu'une hausse de la TVQ, même en contrepartie d'une baisse d'impôt, est difficile à vendre aux Québécois.
Monter les enchères
Carlos Leitão répondait au caquiste François Bonnardel, qui lui demandait s'il s'engageait «à ne pas augmenter la TVQ pour la durée du mandat».
Parce qu'il a jugé la réponse de M. Leitão «partiellement satisfaisante», le caquiste a fait monter les enchères. Il a demandé au ministre s'il était prêt à «mettre son siège en jeu» sur cette question, c'est-à-dire à démissionner si la Taxe de vente du Québec devait augmenter d'ici octobre 2018, date des prochaines élections générales au Québec.
«Est-ce que le député de Granby s'engage aussi à ne pas barbouiller les affiches électorales de notre candidat en Beauce?» a fini par laisser tomber le ministre des Finances.
Les partielles
Pour les partis d'opposition, les élections partielles en cours ne sont pas étrangères aux déclarations du premier ministre et de son ministre.
Jusqu'à présent, tout ce qui avait été écarté était le scénario d'une annonce d'une hausse de la TVQ lors de l'exercice de mise à jour économique et financière. Cet exercice à venir en novembre ne prendra pas des allures de mini-budget, comme cela avait été le cas l'an dernier.
En mars, la Commission d'examen sur la fiscalité québécoise avait recommandé de faire passer de 9,975% à 11% le taux de la TVQ. En contrepartie, elle a préconisé une réduction de l'impôt sur le revenu des Québécois.
Par ailleurs, le ministre Leitão a fait savoir, jeudi, qu'il n'augmenterait pas «la taxe spécifique sur la bière» contrairement à des informations ayant circulé ces derniers temps.