Trois entreprises québécoises seront sélectionnées pour participer à un programme d’incubation de trois mois afin de s’implanter en France.

Partenariat pour implanter des startups québécoises en France

Le Consulat général de France à Québec lance deux partenariats à destination des startups québécoises pour favoriser leur venue en France. Trois entreprises québécoises seront sélectionnées pour participer à un programme d’incubation de trois mois afin de s’implanter en France.

En partenariat avec l’incubateur français Creative Valley, le consulat lance un programme d’incubation et d’accélération en France pour deux startups québécoises du secteur des technologies de l’information et de la communication. Les deux startups sélectionnées partiront à la découverte du marché français dès le mois d’octobre et profiteront de l’accompagnement des équipes de Creative Valley ainsi que de locaux au sein de la Station F à Paris. 

Le Consulat général de France à Québec a également signé un partenariat avec la Lune Rouge Hub-créatif pour un programme d’incubation et d’accélération pour une startup québécoise dans le domaine des industries culturelles et créatives. L’appel de candidatures aura lieu en septembre et la sélection en novembre. L’entreprise québécoise sera accueillie au sein de l’incubateur français 104factory. 

«L’objectif est d’avoir des entreprises québécoises qui se développent en France. Il y a en France un tissu technologique, créatif et innovant qui est de plus en plus important. La Station F, c’est le plus grand incubateur au monde. C’est important pour les entreprises québécoises d’avoir une ouverture sur la France et l’Union européenne», a expliqué Laurence Haguenauer, consule générale de France à Québec.

Le consulat prend en charge les 2/3 du coût du projet et 1/3 est à la charge des entreprises. L’entrepreneuriat, l’innovation, le numérique et la jeunesse font partie des priorités de la coopération franco-québécoise, inscrites dans les feuilles de route ministérielles lors de la 20e Rencontre alternée des premiers ministres en mars.