Le Chantier Davie, à Lévis, s'apprête à mettre à pied 200 travailleurs, faute de boulot, en raison des tergiversations du gouvernement de Stephen Harper.

Ottawa négocie avec Davie la conversion d'un navire pour la Marine

Ottawa répond enfin à l'offre de Chantier Davie Canada de convertir un navire pour en faire un bâtiment de ravitaillement. Mais la réponse n'est qu'un début de pourparlers, pas encore un contrat.
La Marine royale canadienne a dû mettre au rancart prématurément ses deux navires de ravitaillement.
Le chantier maritime de Lévis, qui est situé dans le comté du ministre conservateur Steven Blaney, cherche depuis des mois à obtenir un contrat. Il a proposé de réaménager un navire commercial pour qu'il puisse servir à des fins militaires.
En mai, le chantier mettait à pied 200 travailleurs alors que l'emploi de 800 autres était menacé.
Mardi après-midi, le ministre de la Défense, Jason Kenney, a annoncé, en conférence de presse, que son gouvernement va entamer des pourparlers préliminaires avec le Chantier Davie Canada. Ottawa dit vouloir une solution provisoire dans un délai raisonnable et à un coût acceptable.