En ce qui concerne les fameux masques N95, par exemple, le gouvernement évite même d’identifier ses fournisseurs, sauf un, AMD Medicom, qui possède une usine à Pointe-Claire, dans l’ouest de l’île de Montréal.
En ce qui concerne les fameux masques N95, par exemple, le gouvernement évite même d’identifier ses fournisseurs, sauf un, AMD Medicom, qui possède une usine à Pointe-Claire, dans l’ouest de l’île de Montréal.

Ottawa demeure discret sur ses fournisseurs d’équipement lié à la COVID-19

La Presse Canadienne
OTTAWA — Le gouvernement fédéral a octroyé jusqu’à la mi-juillet plus de 5,8 milliards $ en contrats à des entreprises pour acheter des équipements de protection individuelle et autres fournitures médicales liés à la pandémie de COVID-19.

Les derniers chiffres fournis par Ottawa montrent également qu’environ 40 % de tous ces contrats attribués jusqu’au 16 juillet sont allés à des fournisseurs canadiens. Parmi eux figurent certaines entreprises qui avaient réorganisé leurs activités habituelles pour se tourner rapidement vers la production de masques, de blouses, de gants ou de respirateurs.

Par contre, de nombreuses informations sur les entreprises impliquées et les montants de ces contrats ne sont pas divulgués par Ottawa. En ce qui concerne les fameux masques N95, par exemple, le gouvernement évite même d’identifier ses fournisseurs, sauf un — AMD Medicom, qui possède une usine à Pointe-Claire, dans l’ouest de l’île de Montréal. La valeur de ce contrat n’est toutefois pas divulguée.

Le ministère des Services publics et de l’Approvisionnement explique qu’il doit demeurer discret sur ses fournisseurs afin que le gouvernement canadien ait les coudées franches pour mettre la main sur certains articles que le monde entier s’arrache encore actuellement.