Louis Laflamme, chef de la direction financière d'Opsens, montre le nouveau produit de la compagnie de Québec en instrumentation médicale.

Opsens entend créer 50 emplois

Opsens, un fabricant de capteurs à fibre optique de Québec, s'attend à devoir recruter une cinquantaine de nouveaux employés au cours des deux prochaines années.
Récemment, les autorités réglementaires du Japon, de l'Europe et des États-Unis ont accordé leur bénédiction à la commercialisation sur leur territoire respectif du fil guide muni d'un capteur optique qui permet à un cardiologue de mesurer la pression sanguine dans le corps de ses patients.
Pour répondre à la demande qui s'en vient pour son produit vedette, Opsens a annoncé qu'elle allait déménager ses pénates dans un nouveau bâtiment de 30 000 pieds carrés situé dans un parc industriel de Québec. Ce bâtiment accueillera la majeure partie des activités de production d'Opsens ainsi que celles de recherche et développement, de ventes et d'administration.
Au besoin, le nouveau domicile d'Opsens pourra même être agrandi dans les prochaines années. «Forts des commentaires enthousiastes reçus de certains des plus grands cardiologues, nous sommes à développer un réseau fort de partenaires pour commercialiser nos produits», a indiqué Louis Laflamme, le président et chef de la direction d'Opsens. «Il devient donc nécessaire de se doter d'une plus grande capacité de production afin d'approvisionner adéquatement nos partenaires et utilisateurs finaux au sein d'installations efficientes à la fine pointe de la technologie et capables de supporter une croissance soutenue.»
À la Bourse de Toronto, le titre d'Opsens (TSXV : OPS) a clôturé, jeudi, à 92 ¢, en baisse de 1 ¢.