En Ontario, un examen portant sur l'évolution des milieux de travail a conclu que les nouvelles technologies, le secteur manufacturier en déclin et la baisse du nombre d'emplois syndiqués, entre autres, rendent vulnérable près du tiers de la main-d'oeuvre de la province.

Ontario: salaire minimum à 15$ l'heure en 2019

L'Ontario fera passer son salaire minimum à 15 $ l'heure d'ici 2019 dans le cadre d'une réforme des lois du travail, qui élargira également le droit à des congés payés en plus d'abolir l'écart de rémunération entre employés à temps plein et à temps partiel.
La première ministre Kathleen Wynne en a fait l'annonce mardi, répondant à une demande de longue date des électeurs de gauche à un an des élections provinciales.
Mme Wynne a fait état des intentions de son gouvernement dans la foulée des 173 recommandations énoncées par une commission gouvernementale la semaine dernière.
L'Examen portant sur l'évolution des milieux de travail a conclu que les nouvelles technologies, le secteur manufacturier en déclin et la baisse du nombre d'emplois syndiqués, entre autres, rendent vulnérable près du tiers de la main-d'oeuvre de la province.
La commission ne s'est pas penchée sur le salaire minimum, mais Mme Wynne soutient que sa hausse aura un effet concret sur la vie de millions d'Ontariens.
Mme Wynne, dont le parti a faibli récemment dans les sondages, a affirmé que ces changements, qui s'ajoutent à un certain nombre d'autres annonces récentes de son gouvernement, constituaient son plan pour une société juste et équitable.
«Notre plan s'attaque directement aux défis auxquels nous faisons face dans ce monde nouveau et incertain», a-t-elle déclaré, évoquant le programme d'assurance-médicaments des libéraux, un projet pilote sur le revenu de base, 100 000 nouvelles places en service de garde agréé, et un plan pour refroidir le marché immobilier.
Dix pour cent des travailleurs de l'Ontario sont payés actuellement au salaire minimum, et 30 pour cent gagnent moins de 15 $ l'heure.
«Il s'agit de millions de personnes, la plupart soutenant leur famille avec un salaire qui n'est tout simplement pas suffisant», a fait valoir Mme Wynne.
Le salaire minimum, qui est actuellement indexé à l'inflation, devait passer de 11,40 $ à 11,60 $ l'heure en octobre. La province compte 6,6 millions de travailleurs et près de 30 pour cent d'entre eux gagnent moins de 15 $ l'heure.
Le salaire horaire minimal passera d'abord à 14 $ en janvier 2018, puis à 15 $ l'année suivante.
Avant que le salaire minimum n'augmente à 15 $, il y aura des élections générales en juin 2018.
La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Andrea Horwath, qui promeut depuis longtemps un salaire minimum à 15 $, a laissé entendre que le gouvernement libéral agissait uniquement pour recueillir des votes en vue du scrutin.
Le chef du Parti progressiste-conservateur, Patrick Brown, n'a pas voulu dire s'il annulerait l'augmentation prévue dans l'éventualité d'une victoire électorale de son parti, mais a fait écho aux inquiétudes de certains groupes d'affaires ayant réclamé une étude d'impact économique.
Le projet de réforme de Mme Wynne limiterait également les différences salariales entre les employés à temps plein et ceux qui réalisent un travail comparable à temps partiel. Les congés annuels passeraient pour leur part à trois semaines après cinq années auprès du même employeur.
Des changements seront également apportés aux normes sur la planification des horaires, notamment afin que les travailleurs qui voient un quart de travail annulé à moins de 48 heures de préavis aient droit à trois heures de salaire.
La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) s'est dite «estomaquée» face aux annonces du gouvernement ontarien.
«Il s'agit là d'un exemple à ne pas suivre par n'importe quel gouvernement soucieux de préserver la santé de ses PME et de son économie. Imposer une hausse de 32 pour cent du salaire minimum en seulement 18 mois nous apparaît fort risqué et imprudent», a affirmé par communiqué Martine Hébert, vice-présidente principale à la FCEI.
Le salaire minimum à travers le Canada
- Colombie-Britannique: 10,85 $
Il devrait passer à 11,25 $ cette année.
- Alberta: 12,20 $
Il grimpera à 13,60 $ cette année pour ensuite atteindre 15 $ le 1er octobre 2018.
- Saskatchewan: 10,72 $
Il est ajusté tous les mois d'octobre en fonction de la moyenne du salaire minimum et de l'indice des prix à la consommation.
- Manitoba: 11,00 $
Le gouvernement compte l'indexer à l'inflation.
- Ontario: 11,40 $
Il passera à 15 $ en 2019.
- Québec: 10,75 $
Il est passé à 11,25 $ le 1er mai.
- Nouveau-Brunswick: 11,00 $
Il est ajusté annuellement selon l'indice des prix à la consommation.
- Île-du-Prince-Édouard: 11,25 $
- Nouvelle-Écosse: 10,85 $
Il est ajusté tous les mois d'avril selon l'indice des prix à la consommation.
- Terre-Neuve-et-Labrador: 10,75 $
Une hausse de 0,25 $ est prévue le 1er octobre.
- Yukon: 11,32 $
Il est ajusté tous les mois d'avril selon l'indice des prix à la consommation.
- Territoires du Nord-Ouest: 12,50 $
- Nunavut: 13,00 $
Il est ajusté tous les mois d'avril.