Une nouveauté de NHL 2019: jouer sur les patinoires extérieures.

On a testé NHL 2019: une version améliorée

Avec PK Subban comme image principale, pour les 25 ans de la franchise, j’avais hâte de voir si la fougue du défenseur donnerait le ton à NHL 19. C’est réussi.

Les menus avant et durant les parties sont changés et bien améliorés pour voir les statistiques. Le mode de jeu est plus difficile dans les modes «étoile» et «superstar», car l’intelligence artificielle semble dotée d’une meilleure capacité d’adaptation.

Pendant que les équipes de la Ligue nationale évaluaient leurs jeunes joueurs avant le premier match du 3 octobre, je tentais de me tailler une place dans les équipes en ligne avec mon Équipe de rêve (ERH). 

J’ai eu plus de chance dans la section World of CHEL, la grande nouveauté cette année, à trois contre trois sur les patinoires extérieures. Je pouvais m’amuser en comptant sur des joueurs établis et des légendes de la LNH.

En créant mon joueur dans la section «Carrière Deviens Pro», j’ai pu le faire évoluer assez rapidement. Lorsque le joueur améliore sa note générale, il peut acquérir des éléments dans l’arbre des compétences. C’est une belle nouveauté.

J’ai eu du succès dans la section Champions Repêchage, mais pas tellement dans la section Saisons de compétition. Je n’arrivais pas à me qualifier parce que mes adversaires avaient dépensé des centaines de dollars en paquets de cartes de joueurs légendaires. Contre des équipes dont la moyenne générale était à 95 alors que la mienne avec les paquets de base du jeu, sans achat, dépassait à peine la moyenne de 80, je ne faisais pas le poids. J’avais l’air d’un junior contre les champions de la Coupe Stanley.

Que faire contre un adversaire qui obtient des légendes ou des anciens comme Mario Lemieux, Guy Lafleur, Wayne Gretzky et d’autres joueurs d’exception pour ses trios alors que mon seul joueur vedette est le gardien. Même avec Carey Price, j’ai eu l’air fou dans toutes mes parties.

Le pire, c’est la perte du signal avec les serveurs d’EA Sports dans les parties en ligne. Ma connexion sur fibre optique très haut débit n’avait pas de problème de transmission de données, mais les serveurs manquaient de souffle. Depuis deux semaines, la connexion joue les trouble-fête.

Avec ma moyenne générale de 86 pour mon équipe, à la suite d’achat dans la salle de vente, comparable au ballottage de la LNH, j’ai pu mettre la main sur quelques bons joueurs en accumulant des points dans les défis ERH. D’ici quelques semaines, je devrais être plus compétitif. Et il y a les récompenses en réalisant les défis quotidiens et les différents jalons à franchir pour les points.

Les joueurs en prêts pour quelques parties, ce n’est pas la meilleure idée lorsqu’on entreprend une série en compétition. Ça donne un élan de quelques parties seulement. La note générale des joueurs obtenus est très faible.

Ma déception, c’est la disparition du verrouillage de poste dans le mode Équipe de Rêve. Il y avait des avantages. J’ai donc refait mes classes dans le camp d’entraînement, car les feintes, le patinage, les mises au jeu et quelques autres éléments ont été améliorés dans la version 2019.  

Du côté des consommables, enfin une présentation simple : un seul élément «Guérison» à trois matchs par blessure, un élément «Contrat» de 10 matchs. 

Dans l’ensemble, le plaisir de jouer est toujours là que l’on soit un joueur occasionnel ou un maniaque.

Les versions de base pour PS4 et Xbox One valent 80 $. La version «Ultimate» coûte 130 $.

Nintendo dans le nuage 

L’ensemble Nintendo labo pour les véhicules

Tous les nostalgiques des anciens jeux de Nintendo, surtout ceux qui n’ont pu acheter la mini console rétro, peuvent rejouer en ligne avec les personnages mythiques comme Mario dans Super Mario Bros l’original (1985) ou la version 3 (1986). Ce sont deux des 20 jeux accessibles en ligne par le service multifonctionnel Nintendo Switch Online et sa sauvegarde dans l’infonuagique.

Ainsi, il est possible de jouer seul à ses jeux de la NES classique, ou avec un ami ou contre lui, notamment dans Ice Hockey, Soccer ou Baseball.

C’est vraiment le classique des jeux avec leurs gros pixels.

J’ai même repris la première version de Zelda! J’avais oublié les commandes et l’endroit sur la carte pour retrouver la fée qui redonne les cœurs afin de poursuivre la quête.

Même si ce sont de vieux jeux, il faut revenir aux anciens réflexes, car on est loin des mondes à explorer dans un univers ouvert avec des modélisations frôlant la perfection.

Un plaisir presque coupable avec les anciens personnages, un retour dans le passé pour 5 $ par mois ou 25 $ pour l’année!

Et comme le laboratoire nippon ne manque pas d’idée, un troisième kit vient d’être mis en marché sur les véhicules. C’est un ensemble pour devenir le pilote d’une voiture, d’un sous-marin et d’un avion. Il coûte 90 $. Il comprend le logiciel pour la console Switch et tout ce qu’il faut pour construire les modules. Un bon moment pour les constructions avant de se lancer dans les aventures.

Écouteurs Mixcder E7

L’ensemble Mixcder E7 comprend écouteurs, fil de recharge, connecteur autonome et sac de transport.

Depuis trois semaines, j’écoute de la musique avec les écouteurs Bluetooth Mixcder E7 avec le système d’atténuation des bruits ambiants. La première réaction : le silence. Avant même de lancer quelques pièces musicales, en déclenchant l’atténuateur de bruit, tout le bataclan du système de ventilation du bureau avait disparu.

Ces écouteurs couvrent complètement les oreilles. Ils offrent une qualité étonnante de son. L’atténuation des bruits est aussi efficace que celle d’appareils valant deux à trois fois le prix de celui-ci vendu 65 $.

La fonction de réduction active du bruit est vraiment efficace. La documentation souligne que le système «génère des ondes sonores inverses équivalentes au bruit externe pour le neutraliser. Il est obtenu en recueillant la caractéristique de forme d’onde du bruit, en calculant les ondes inverses avec la puce de traitement intégrée, puis en contrecarrant le haut-parleur de reproduction». Chose certaine, ça fonctionne dans n’importe quel environnement pour être enveloppé par la musique seulement.

Mais ce qui m’a séduit, c’est la possibilité de charger la pile tout en écoutant la musique grâce à un fil à brancher dans le logement écouteur du téléphone ou de l’ordinateur et dans l’appareil. Ça fait cocasse d’avoir deux fils branchés en même temps de chaque côté de la tête, alors que la musique continue!

Site Web: tinyurl.com/yazusrk6

Marvel Spider-Man

Le nouveau Spider-Man, dynamique et essoufflant

Ouf! On en traine pas longtemps dans le tutoriel avec ce jeu-là exclusif sur la PlayStation 4. En quelques secondes, on sera plongé dans l’action. C’est tellement rapide et il y a tellement d’action que j’ai dû descendre le niveau de difficulté d’un cran pour mieux contrôler ce nouveau Peter Parker.

Comme toujours, l’aventure est basée sur les histoires développées par Marvel. Et le New York de cet épisode est tout un terrain de jeu pour les péripéties de l’homme-araignée. C’est l’histoire de la montée de la criminalité dans alors que Spider-Man collabore ouvertement avec la police. 

On découvrira huit grands criminels à vaincre dans un monde ouvert, incluant quelques surprises. Les combats sont particulièrement dynamiques avec des affrontements simples et les vagues d’ennemis. Quant aux huit patrons, il faut percer le mystère de leurs faiblesses pour réussir à les vaincre. Plus facile à dire qu’à faire.

Un joueur débutant aura besoin de faire ses classes pour aiguiser ses réflexes alors que les plus expérimentés pourront exécuter plein de prouesses rapidement en essayant d’éviter les crampes dans les pouces!

Un jeu excitant, mais aussi essoufflant par moment.

Le jeu de base exclusif à la PS4 se vend 80 $ en téléchargement numérique.