Le ministre des Finances, Bill Morneau, a annoncé la semaine dernière des mesures pour, entre autres, limiter les règles d'admissibilité pour les emprunteurs potentiels.

Nouvelles mesures d'Ottawa sur l'immobilier: des règles prudentes, dit le patron de la CIBC

Le chef de la direction d'une des plus grandes banques du Canada appuie les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement fédéral visant à amoindrir les risques sur le marché immobilier du pays.
Selon Victor Dodig, les changements annoncés la semaine dernière - qui comprennent un resserrement des règles pour les prêteurs hypothécaires - sont prudents et ils favoriseront la stabilité sur le marché du logement. 
Le ministre des Finances, Bill Morneau, a annoncé la semaine dernière des mesures pour tenter de ralentir l'injection d'argent étranger sur les marchés immobiliers canadiens et limiter les règles d'admissibilité pour les emprunteurs potentiels.
Le gouvernement a aussi proposé des consultations au sujet d'une politique qui verrait les banques assurer une plus grande partie du risque en cas de défaillance hypothécaire.
M. Dodig a dit s'attendre, mercredi, à ce que les consultations au sujet du partage du risque avec les prêteurs soient constructives. L'objectif du gouvernement, a-t-il ajouté, est de s'assurer que les contribuables ne deviennent pas responsables du soutien aux institutions financières - ni de façon réelle ni dans l'esprit des gens.
Plusieurs observateurs s'inquiètent des hausses de prix des logements sur les marchés immobiliers de Toronto et de Vancouver, particulièrement actifs. Certains croient que l'investissement étranger alimente leur croissance fulgurante.