La Fédération québécoise des municipalités (FQM) et Desjardins conviennent d’une entente pour limiter les conséquences fâcheuses pour les communautés locales de la fermeture des comptoirs et de guichets automatiques dans les régions de la Belle Province.

Nouveaux guichets en région: des retraits, pas de dépôt

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) et Desjardins conviennent d’une entente pour limiter les conséquences fâcheuses pour les communautés locales de la fermeture des comptoirs et de guichets automatiques dans les régions de la Belle Province.

Dans le cadre d’un projet pilote d’une durée de 12 mois, des guichets automatiques «indépendants» seront implantés dans cinq municipalités à compter du mois de mai.

Le guichet sera «indépendant», car il ne sera pas de la responsabilité de Desjardins qui, par ailleurs, assumera les coûts du projet pilote et y apportera son expertise technique et logistique.

La responsabilité d’abriter le guichet et d’obtenir les permis et autorisations nécessaires et de se conformer aux différentes règlementations incombera à chacune des municipalités.

Autre caractéristique de ces nouveaux guichets automatiques: ils donneront accès à de l’argent comptant seulement.

Il sera impossible de déposer de l’argent dans un compte ou de réaliser toute autre transaction.

«Nous répondons au besoin le plus urgent», explique le président de la FQM et maire de Sainte-Catherine-de-Hatley, Jacques Demers, en soulignant qu’à l’approche de la saison estivale et de l’arrivée de vacanciers il était urgent de permettre à tous d’avoir accès à de l’argent comptant. «C’est la moindre des choses.»

Cinq municipalités

L’identité des cinq municipalités sera dévoilée dans les prochaines semaines. Avec les nombreuses fermetures de comptoirs et de guichets automatiques qui sont survenues ces derniers temps, nul doute que de nombreuses municipalités vont lever la main.

«Elles sont plusieurs à faire des pieds et des mains depuis belle lurette pour obtenir des services. Je pense à des communautés dans la région de Kamouraska. Nous irons de l’avant avec celles qui manifestent de l’intérêt depuis longtemps. Nous nous limitons à cinq afin d’évaluer correctement les impacts que ces guichets auront dans les milieux de vie», mentionne Jacques Demers en soulignant que les échanges avec le groupe financier coopératif se poursuivent afin de mettre en oeuvre rapidement d’autres solutions de rechange.

La FMQ, Desjardins et les grandes banques canadiennes croiseront le fer, le 14 mai, à l’Assemblée nationale dans le cadre d’un mandat d’initiative de la commission parlementaire sur l’aménagement du territoire afin de trouver des solutions pour maintenir l’accessibilité aux services financiers en région.