La mise en place de la nouvelle génération de guichets automatiques s’étendra jusqu’en décembre 2019.

Nouveaux guichets Desjardins... et moins de guichets?

Écran tactile, dépôt sans enveloppe, calcul automatique du montant. Le Mouvement Desjardins a commencé l’été dernier son chantier de 80 millions $ pour le déploiement de sa nouvelle génération de guichets automatiques à travers le Québec et l’Ontario. La direction ne le cache pas, à terme, le nombre d’appareils disponibles devrait encore diminuer, car le nombre de transactions enregistrées poursuit sa décroissance.

Entre janvier et mai 2018, l’institution financière a testé ses installations dans une dizaine de points de service, entre autres, dans des caisses de la Chaudière-Appalaches et dans Kamouraska. L’objectif de cette démarche était de rendre l’expérience plus conviviale.

Trois modèles de guichets ont été retenus, soit l’Express, qui offre toutes les fonctions habituelles d’un guichet, à l’exception de la fonction dépôt et de l’imprimante à livret, le Pleins services, qui offre toutes les fonctions, à l’exception de l’imprimante à livret, et le Pleins services avec imprimante. L’utilisation de la carte pour s’identifier est toujours nécessaire.

«Le membre pourra aussi éventuellement préprogrammer son retrait sur son téléphone intelligent avant d’arriver au guichet. Il s’agira d’une fonction de retrait sans contact avec l’appareil», donne comme exemple d’innovations Jean-Benoît Turcotti, conseiller en communications en soutien au réseau des caisses. «L’interface sur l’appareil est aussi très similaire à celle sur l’application mobile de Desjardins. Certains consommateurs vont réaliser leurs transactions de façon intuitive. Nous avons de très bons commentaires», ajoute-t-il, précisant que les anciens guichets seront détruits.

La transformation du réseau a commencé cet été en Estrie. Le budget devrait être respecté. Le chantier s’échelonnera jusqu’en décembre 2019. Pour la région de Québec, cette technologie devrait apparaître au cours du printemps prochain.

À ce jour, 304 nouveaux guichets ont été installés à travers la province et plus de deux millions de transactions y ont été effectuées, avance Desjardins.

Pas de cible précise

Et en 2020, combien va-t-il rester de guichets? La coopérative répond qu’elle n’est toujours pas en mesure de fournir cette information, car certaines caisses n’auraient pas encore complété l’analyse de leurs besoins.

Pour information, depuis le début de l’année, ce sont 64 guichets automatiques qui ont été retirés du marché. Il en reste 1918 au Québec.

«Les caisses vont installer le nombre de guichets qui répond aux besoins de leurs membres. Nous sommes toujours l’institution financière qui possède le plus grand parc, entre autres, à l’extérieur des grands centres urbains», avance M. Turcotti. «Des sites qui possèdent actuellement quatre guichets vont peut-être en avoir maintenant deux ou trois. On ne maintiendra pas en opération des appareils qui ne sont pas utilisés», poursuit-il.

-----

NOMBRE DE GUICHETS AU QUÉBEC ET EN ONTARIO

  • Au 31 décembre 2015 : 2083 (Québec), 2152 (Québec et Ontario)
  • Au 31 décembre 2016 : 2030 (Québec), 2097 (Québec et Ontario)
  • Au 31 décembre 2017: 1982 (Québec), 2049 (Québec et Ontario)
  • Au 30 septembre 2018: 1918 (Québec), 1985 (Québec et Ontario)

Source: Desjardins

Note: Dans l'ancienne version du tableau, vous auriez dû lire Québec et Ontario dans la troisième colonne, pas seulement Ontario.

-----

Ce dernier assure qu’il n’est pas dans les plans de la direction d’amputer de moitié l’offre de service. Et que la direction n’a aucune cible précise.

À titre de comparaison, en 2015 et en 2016, on dénombrait respectivement 2083 et 2030 guichets en service au Québec. En 2001, il y en avait 2839. Cela représente une différence de 32 % par rapport à aujourd’hui.

Au cours des derniers mois, Desjardins a fait couler beaucoup d’encre en lien avec la fermeture de différents points de service et de guichets. L’institution financière a même été convoquée à l’Assemblée nationale pour expliquer sa vision sur l’accès aux services financiers de proximité en région. Le président, Guy Cormier, avait alors mentionné que seulement 7 % des transactions des membres se faisaient encore au moyen des guichets automatiques.

Selon des données du Mouvement, le nombre de transactions aux guichets a chuté de 8 % entre 2016 et 2017. Si on regarde sur une plus longue période, soit entre 2012 et 2017, la diminution a été de l’ordre de 32 %.

Afin d’accompagner les utilisateurs dans ce changement, la coopérative mentionne que des équipes seront présentes dans les caisses pour répondre aux questions des gens et pour présenter les nouveaux appareils.