Le Groupe Épicia s'est placé, le 12 janvier dernier, sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité. L'entreprise a fermé 14 magasins au Québec - dont 11 succursales Le Jardin Mobile dans la région de Québec - pour en conserver 11.

Nouveau délai dans la faillite du Groupe Épicia

La Cour supérieure accorde un nouveau délai, jusqu'au 24 avril, au Groupe Épicia pour soumettre une proposition à ses 636 créanciers à qui il doit 22,8 millions $.
L'assemblée des créanciers de l'entreprise qui possède, entre autres, la bannière Le Jardin Mobile devait se tenir hier. La firme Raymond Chabot bénéficiera donc d'un peu plus de temps pour dénicher des investisseurs potentiels intéressés à mettre le grappin sur l'entreprise ou ses actifs.
Cuisine centrale pour Ashton
Le Journal de Québec rapportait, plus tôt cette semaine, que l'entrepôt de la bannière Le Jardin Mobile ayant pignon sur rue sur l'avenue Godin, à Québec, avait vendu au propriétaire de la chaîne de restaurants Ashton, Ashton Leblond. Il s'agirait d'une transaction évaluée à 3,1 millions $. M. Leblond y aménagera, entre autres, une cuisine centrale pour desservir ses restaurants.
Rappelons que le Groupe Épicia s'était placé, le 12 janvier dernier, sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité. L'entreprise a fermé 14 magasins au Québec - dont 11 succursales Le Jardin Mobile dans la région de Québec - pour en conserver 11.
À Québec, quatre succursales Le Jardin Mobile ont survécu.