Le président et fondateur de l'Académie Culinaire François Martel (au centre), entouré de Julie Lavoie, coordonnatrice aux opérations, Barthelemy Pineault, responsable de la boutique, et Marc Geoffrion, directeur de l'Académie de Québec

Nouveau concept dans le Vieux-Port pour l’Académie Culinaire

L’Académie Culinaire inaugure jeudi un tout nouveau concept dans le Vieux-Port : en plus des cours de cuisine, le local de 3000 pieds carrés comprendra un espace café et boutique et pourra accueillir davantage d’événements corporatifs.

L’espace lumineux, situé au 300, rue Saint-Paul, à deux pas de la gare du Palais, compte une vingtaine de postes de travail dans la cuisine commerciale où seront prodigués divers ateliers : techniques de base, cuisine du monde, barbecue, tapas, etc. Avant le début des cours en juillet, ce sont les jeunes qui auront le bonheur d’être des chefs apprentis lors des camps d’été, qui commencent dès la fin juin.

«Ça fait 14 ans qu’on offre des camps d’été aux jeunes de 8 à 17 ans. Pendant une semaine, on leur apprend à être autonomes en cuisine. Ils mangent le midi ce qu’ils cuisinent le matin, et ramènent à la maison ce qu’ils ont cuisiné l’après-midi, ce qui fait le bonheur des parents!» indique le chef François Martel, président et fondateur de l’Académie Culinaire, implantée dans la capitale depuis 2004. 

L'Académie Culinaire dans le Vieux-Port compte un espace boutique où on trouve «tout ce qu’on a besoin pour se constituer un garde-manger».

M. Martel se réjouit que le nouveau local, qui a nécessité des investissements de quelque 750 000 $, permettra d’accueillir davantage d’événements de toutes sortes, en particulier des activités corporatives. «On en faisait déjà dans notre local [dans le magasin La Baie sur le boulevard Laurier], mais on était limité par les heures d’ouverture du centre commercial», explique le chef.

Cette antenne à Laurier Québec demeurera d’ailleurs ouverte, mais on y prodiguera les cours axés sur la boulangerie et la pâtisserie, en plus d’y confectionner les mignardises qui seront offertes aux deux endroits.

Un prototype

Le nouveau concept dans le Vieux-Port représente «un prototype de ce qu’on veut faire ailleurs», signale François Martel, qui souhaite l’implanter dans la métropole — où se trouve la première Académie Culinaire fondée au 1995 —, à Laval, sur la rive sud de Montréal, à Gatineau… et ailleurs éventuellement.

L’espace boutique permet de se procurer «tout ce qu’on a besoin pour se constituer un garde-manger» : farines, légumineuses, couscous, pastilles de chocolat, fruits séchés, huiles, etc. 

Le café propose entre autres des mignardises concoctées par les chefs de l'Académie Culinaire.

Du côté du café, qui compte quelque 40 places à l’intérieur et le même nombre sur la terrasse (divisée en deux sections), on pourra y prendre le petit-déjeuner et le lunch. Gruau maison avec fruits, viennoiseries, smoothies, yogourt et granolas, mignardises et un menu du jour composé de repas de La Réserve Culinaire seront proposés. 

Ces repas en formule «prêts-à-déguster», offerts en portions individuelles cuisinées sous-vide, seront aussi disponibles pour emporter. 

Pour info : academieculinaire.com et lareserveculinaire.com

LIRE AUSSI : L’Académie culinaire se lance dans le prêt-à-manger