L’entreprise Groupe Nourcy, qui appartient à l’homme d’affaires Michel Bellavance, poursuivra ses activités normales au Village Vacances Valcartier pendant sa restructuration.

Nourcy se place à l’abri de ses créanciers

Dans l’espoir de redresser sa situation financière précaire, le Groupe Nourcy se place sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité.

Elle achète ainsi un peu de temps pour se restructurer «financièrement et opérationnellement» et proposer un arrangement avec ses créanciers.

Le Groupe Nourcy a laissé tomber cette nouvelle, mercredi en fin d’après-midi, quelques heures après l’annonce de la fin de sa courte relation d’affaires avec l’Aéroport international Jean-Lesage.

Dans un communiqué de presse, l’entreprise appartenant à Michel Bellavance précise que durant la période de restructuration, les activités au Village Vacances Valcartier se poursuivront normalement.

En ce qui concerne les opérations du restaurant Commissariat par Nourcy, situé dans l’hôtel Marriott Courtyard de Québec, sur la rue des Rocailles, dans le secteur Lebourgneuf, «des discussions sont en cours avec les responsables de l’hôtel afin de s’assurer que les services seront offerts en continuité à la clientèle.»

Le Groupe Nourcy n’entend pas commenter davantage la situation.

Cinq mois à peine à l’aéroport

Quelques jours après avoir annoncé la «suspension temporaire» des activités des ses comptoirs et du service de traiteur, Nourcy s’est fait montrer le chemin de la porte à l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec mercredi.

«Nourcy n’a pas rempli ses obligations contractuelles», a expliqué Laurianne Lapierre, conseillère aux communications et aux relations avec les médias à l’Aéroport international Jean-Lesage.

«Dans les circonstances, nous avons dû prendre la difficile, mais nécessaire décision de mettre fin à nos relations d’affaires avec Nourcy», a poursuivi la porte-parole qui n’a pas voulu commenter le nœud du litige contractuel. «Nous laissons le soin à Nourcy de commenter sa situation financière.»


« Nourcy n’a pas rempli ses obligations contractuelles. Dans les circonstances, nous avons dû prendre la difficile, mais nécessaire décision de mettre fin à nos relations d’affaires avec Nourcy »
Laurianne Lapierre, conseillère aux communications et aux relations avec les médias à l’Aéroport international Jean-Lesage

Rappelons que Nourcy avait établi sa présence à l’Aéroport international Jean-Lesage avec son restaurant en décembre dernier. L’aventure n’aura duré que cinq mois à peine. 

Laurianne Lapierre précise que les autorités de l’aéroport sont à déployer tous les efforts pour permettre «une transition rapide vers une nouvelle offre de services alimentaires.»

En attendant, personne ne va mourir de faim à l’aéroport de Québec. Dans la zone publique, il y a un Tim Hortons. Un comptoir du restaurateur La Pidz a récemment été inauguré dans la zone sécurisée de l’aérogare.

Cet automne, l’aéroport accueillera, entre autres, un Starbucks dans ses murs.

Trop grand trop vite

Vendredi dernier, Nourcy invoquait «la situation économique difficile en affaires, et particulièrement en restauration» pour expliquer la raison de la cessation des activités de ses comptoirs et du service de traiteur.

Dans un communiqué de presse, l’entreprise indiquait que «les activités en restauration du Groupe Nourcy sur le site du Village Vacances Valcartier, à l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec ainsi qu’au restaurant Le Commissariat dans le quartier Lebourgneuf ne sont affectées d’aucune façon et demeurent en opération pour desservir la clientèle.»

Au cours d’une entrevue accordée au Soleil, Nicolas Nourcy, se montrait peu surpris des difficultés rencontrées par l’entreprise fondée en 1977 par sa famille et qui ne lui appartient plus aujourd’hui. Il soulignait que la nouvelle direction a voulu prendre une expansion beaucoup trop rapide.

Avant de se porter acquéreur de 100% des actions de l’entreprise en 2017, Michel Bellavance avait été associé à la famille Nourcy pendant un peu plus de deux ans. Il n’y a plus l’ombre d’un membre de la famille Nourcy dans le Groupe Nourcy. Nicolas Nourcy et sa mère, Danielle Dussault, sont aujourd’hui propriétaire du commerce Origine Café & Traiteur situé à Place Ste-Foy.

En peu de temps, sous la gouverne du nouveau propriétaire, le Groupe Nourcy a ouvert des comptoirs gourmands au 5600 boulevard des Galeries, chez Desharnais Pneus et Mécanique, au Centre Vidéotron, à l’Aéroport international Jean-Lesage et dans une clinique médicale à Lévis. L’entreprise possède également des restaurants au Village Vacances Valcartier, dans l’hôtel Marriott Courtyard dans Lebourgneuf et à l’aéroport et un camion de rue.