Le président de La Galerie du Meuble, Luc St-Cyr

Must Société, le mini centre d’achat à 4 M$

EXCLUSIF/ L’entreprise G2MC, vous connaissez? C’est le regroupement des enseignes La Galerie du Meuble, Jardin de Ville et Maison Corbeil. Cette entité ouvrira une nouvelle succursale Must Société au mois de mai à Québec. Un investissement de 4 millions $, a appris Le Soleil.

Il s’agit du deuxième point de vente pour l’antenne Must dans la capitale, le premier étant dans l’antre de La Galerie du Meuble, en basse ville de Québec. Et un sixième petit pour le groupe spécialisé dans le mobilier et les accessoires de décoration.

«Must est notre division avec des collections de meubles à des prix abordables», explique Éric Corbeil, coprésident de Maison Corbeil. «La différence avec d’autres points de vente, c’est que nous avons des arrivages continuellement», renchérie Luc St-Cyr, président de La Galerie du Meuble.

Le magasin de 20 000 pieds carrés occupera les trois étages de l’édifice du 2785, boulevard Laurier, soit à un jet de pierre du centre commercial Laurier Québec.

Afin de bonifier l’expérience client, la compagnie G2MC, qui sera locataire de l’édifice, hébergera dans son commerce un fleuriste, le détaillant Fillion Électronique, le manufacturier Trica et l’enseigne Jardin de Ville. Il y aura aussi un restaurant de 34 places ainsi qu’une terrasse. À terme, environ 25 emplois seront créés.

«C’est un concept innovant de magasin que l’on retrouve de plus en plus à travers le monde, entre autres en Europe», fait valoir

M. Corbeil. «À l’intérieur d’un même magasin, on retrouve d’autres boutiques. [...] On veut offrir aux consommateurs la possibilité de venir chez nous pour acheter des meubles, mais aussi des écouteurs, de la nourriture et même des fleurs. Les autres boutiques vont venir compléter notre offre», poursuit l’homme d’affaires, promettant une «expérience de magasinage hors du commun».

Il envisage d’organiser des ateliers culinaires et d’arrangement floral pour charmer la clientèle.

Autre Chez Boulay

Pour le restaurant baptisé Chez Boulay — comptoir boréal, il sera piloté par Arnaud Marchand, chef de Chez Boulay-bistro boréal, et sa conjointe Sophie Marchand. On retrouve présentement un comptoir de nourritures similaire sur la côte du Palais, en haute ville. Les consommateurs pourront y acheter des sandwichs, des quiches, des salades, des viennoiseries, des gâteaux et une section prêt-à-manger pour la maison.

Depuis 2013, La Galerie du Meuble et Maison Corbeil ont fusionné leur activité. Les années suivantes, l’entreprise Jardin de Ville s’est jointe à la famille. L’objectif derrière ce partenariat d’affaires était d’obtenir une solidité financière permettant de tenir tête aux géants du milieu, avec l’ouverture de nouveaux points de vente, et pour obtenir un meilleur prix d’achat sur la marchandise.

«Cela nous a aidés pour avoir une offre encore plus intéressante pour les gens du Québec», affirme M. St-Cyr. «Nous investissons constamment dans nos magasins afin d’améliorer l’expérience. La Galerie du Meuble va grandir de 15 000 pieds carrés au cours des prochaines semaines», poursuit-il.

Le nouveau magasin Must Société sera situé au 2785, boulevard Laurier.

G2MC possède aujourd’hui une quinzaine de boutiques, au Québec, à Toronto, en Floride ainsi qu’un centre de distribution de 30 000 pieds carrés à Vanier. L’entreprise compte près de 400 travailleurs.

Pour les prochains mois, plusieurs autres projets sont dans les cartons de la direction. Au moins une autre boutique devrait voir le jour au Canada. Mais motus et bouche cousue sur l’endroit. Il y aura aussi le lancement du site transactionnel de la compagnie. Une première pour la direction.

«C’est pour nous comme si nous ouvrions une nouvelle succursale», conclut M. Corbeil, précisant qu’une équipe travaille déjà sur ce projet de vente en ligne.

+

CE QU'IL A DIT...

«Au Québec, les mauvaises années pour les fabricants de meubles sont passées. Il y a eu un gros écrémage il y a 5 ou 10 ans. Aujourd’hui, l’industrie va bien. Des compagnies ont réussi à développer de nouveaux marchés.»

«Pour le commerce sur le Web, le gouvernement se devait d’imposer une taxe aux consommateurs. Il faut que les commerçants puissent rivaliser à armes égales. Le commerce en ligne est un phénomène qui est en croissance. [...] La clé du succès, c’est de toujours se renouveler.»

«Un IKEA à Québec, c’est la meilleure chose qui peut nous arriver. Cela en prend un dans une ville pour faire marcher des magasins comme nous. IKEA est la première étape pour les jeunes acheteurs. Nous, nous sommes la deuxième et la troisième étape. Ils développent un goût pour le design.»

- Éric Corbeil, coprésident de Maison Corbeil