Monique F. Leroux, présidente et chef de direction de Desjardins

Mouvement Desjardins: fortes baisses des ristournes

La tendance se confirme. Malgré des excédents en hausse l'an dernier, à 1,53 milliard $, le Mouvement Desjardins versera beaucoup moins de ristournes à ses membres cette année. Le Mouvement Desjardins prévoit que les caisses populaires verseront 171 millions $ sous forme de ristournes à leurs membres au cours des prochains mois. L'an dernier, les ristournes versées avaient totalisé 279 millions $, selon les états financiers du Mouvement.
Pour l'année financière 2013, Desjardins retournera ainsi à ses membres seulement 11 % de ses excédents nets. En 2007, le Mouvement des caisses populaires avait versé en ristournes 592 millions $, soit 54 % de ses excédents nets.
«Nous visons la pérennité à long terme de notre organisation. C'est pourquoi nous sommes prudents depuis quelques années sur le versement des ristournes», a fait valoir mercredi au Soleil la présidente et chef de direction de Desjardins, Monique F. Leroux.
Le versement d'une partie des excédents en réserves plutôt qu'en ristournes serait d'ailleurs la façon la moins coûteuse pour Desjardins d'augmenter sa capitalisation. Normalement, la coopérative verse le tiers de ses «profits» en redevances, le tiers va au développement et le dernier tiers sert à augmenter la capitalisation.
En 2013, les excédents nets avant ristournes de la coopérative de services financiers ont ainsi progressé de 26 millions $, pour atteindre 1,530 milliard $. Le rendement des capitaux propres a toutefois reculé, passant de 10,2 % à 9,4 %. Les revenus du Mouvement Desjardins sont passés à 11,95 milliards $ l'an dernier, en hausse de 651 millions $ (+ 5,8 %) par rapport à 2012.
Acteur financier majeur au Québec avec plus de 5,6 millions de membres, Desjardins possède maintenant 38 % du marché des prêts hypothécaires et plus de 40 % des dépôts des particuliers en sol québécois. «Nous sommes les premiers au Québec et nous entendons le rester», a précisé Mme Leroux.
Le revenu net d'intérêts est demeuré stable, à 3,8 milliards $, en 2013 malgré les faibles taux d'intérêt et la «forte concurrence», amenant une nouvelle compression des marges dans le marché du prêt hypothécaire. L'an dernier, la dotation à la provision pour pertes sur créances s'est élevée à 277 millions $, en hausse de 36 millions $, ou 15 %. Cette variation s'expliquerait par la croissance du portefeuille de prêts.
Divisions rentables
Les services aux particuliers et aux entreprises sont toujours responsables de la plus grande partie des excédents. Leur contribution s'est élevée à 807 millions $ en 2013.
Les services de gestion de patrimoine et d'assurance de personnes ont généré pour leurs parts des excédents de 389 millions $, en augmentation de 158 millions $ (+ 68 %) par rapport à 2012.
Selon Desjardins, la hausse des excédents de cette division est due à la croissance des affaires pour les activités d'assurance de personnes ainsi qu'à un contexte de marché favorable et à la révision de certaines hypothèses actuarielles.
Quant à la division des assurances de dommages, elle rapporte des excédents de 212 millions $ en 2013, en hausse de 6 %. Au 31 décembre 2013, l'actif total du Mouvement Desjardins s'élevait à 212 milliards $, en hausse de 15,2 milliards $ (7,7 %) depuis le 31 décembre 2012.