Jacques Ménard à Jupiter en Floride lors du camp d’entraînement des Expos en mars 1999
Jacques Ménard à Jupiter en Floride lors du camp d’entraînement des Expos en mars 1999

Mort du banquier québécois Jacques Ménard

MONTRÉAL - Le banquier québécois Jacques Ménard est mort mardi soir à 23h au Centre hospitalier de l’Université de Montréal, a indiqué mercredi la Banque de Montréal, où il a été président des activités québécoises de 2001 à 2018.

M. Ménard, qui était âgé de 74 ans, a occupé plusieurs postes d’administrateurs au fil des années et a notamment présidé les conseils d’administration d’Hydro-Québec, de la Bourse de Montréal, de Trans-Canada Options Corporation et de l’Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières.

Il a également été vice-président du conseil de Gaz Métro et administrateur pour l’Orchestre symphonique de Montréal, WestJet, Claridge, Rona, Bowater, le Conseil canadien sur la reddition de comptes et de pour plusieurs autres organismes de l’industrie des valeurs mobilières.

Outre ses nombreuses activités dans le secteur de la finance, M. Ménard était impliqué dans plusieurs oeuvres philanthropiques. Il avait à coeur la persévérance et la réussite scolaires, qui lui ont notamment inspiré deux livres, et était associé à la Fondation du CHU Sainte-Justine, qu’il a soutenue pendant plusieurs décennies.

M. Ménard a également été président de l’équipe de baseball des Expos de Montréal, et avait accepté de jouer le rôle de banquier pour George Gillett lorsque l’homme d’affaires américain a vendu, en 2009, le club de hockey Canadien de Montréal à un groupe dirigé par la famille Molson.

Il était jusqu’à tout récemment gouverneur du Conseil du patronat du Québec et a joué le rôle de président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, et celui de membre du Conseil économique du Canada.

M. Ménard a été reçu membre de l’Ordre du Canada en 1995. Il y a été promu au titre d’officier en 2000, puis au titre de compagnon de l’Ordre du Canada - la plus haute distinction publique au pays - en 2012. Il a été fait officier de l’Ordre national du Québec en 2010, puis promu en 2017 au rang de grand officier, la plus haute distinction de l’Ordre national du Québec, pour sa contribution exceptionnelle à la richesse et au savoir-faire du Québec.

Il avait complété en 1970 une maîtrise en administration des affaires (MBA) à l’Université Western Ontario, et était diplômé du Collège Loyola (1967) et du Collège Sainte-Marie (1966).