Les dirigeants de l’entreprise monprospecteur.com, Marcelo Lopes et Joanie Paradis, ont ajouté plusieurs fonctionnalités à la plateforme, notamment pour comparer la valeur marchande de propriétés semblables dans un même quartier.

Monprospecteur.com: l’outil de prospection immobilière se peaufine

Trois ans plus tard, le site monprospecteur.com est plus que jamais aux aguets au bénéfice des investisseurs immobiliers et des chercheurs de bonnes affaires.

C’est en 2015 que Joanie Paradis, Marcelo Lopes et leur partenaire d’affaires de l’époque, Gabriel Savoie, ont mis en ligne l’outil de prospection immobilière monprospecteur.com.

L’idée avait germé, deux ans plus tôt, lors de l’édition 2013 du Startup Weekend dans la capitale. Les trois cofondateurs avaient alors formé une équipe pour bâtir une entreprise en 54 heures, dont la spécialité était de calculer la rentabilité immobilière.

Constatant le peu d’intérêt des investisseurs, ils ont entrepris un virage pour développer une plateforme qui aide les personnes intéressées à trouver les meilleures opportunités offertes par le marché immobilier.

Une décision judicieuse puis­que monprospecteur.com est aujourd’hui une entreprise rentable, assure Joanie Paradis.

Environ 1500 utilisateurs visitent la plateforme tous les mois. Près de 500 personnes paient entre 19 $ et 199 $ par mois pour bénéficier des divers services payants.

Intérêt pour les flips

«Notre clientèle est principalement composée d’investisseurs qui utilisent l’immobilier comme levier pour bâtir leur indépendance financière», explique Mme Paradis. 

«Nous rejoignons également les investisseurs flippers, ces passionnés de l’immobilier qui achètent une propriété, souvent à prix d’aubaine, pour la rénover et la revendre rapidement dans le but de faire un profit», ajoute-t-elle en précisant que la popularité des émissions de télévision sur le flipping permettait d’accroître le nombre d’utilisateurs de la plateforme.

La technologie développée par l’entreprise de Québec permet d’éplucher le Registre foncier du Québec pour identifier, par exemple, les propriétés dont le prix de vente est inférieur à la valeur marchande dans un secteur.

«Nous recherchons les informations. Nous les décortiquons afin qu’elles soient plus faciles à analyser pour le commun des mortels peu habitué au jargon des notaires», signale Joanie Paradis.

Au fil des années, les dirigeants de l’entreprise ont continué de peaufiner l’outil de prospection. Jadis un émetteur d’alerte, il permet aujourd’hui de faire des recherches avancées, souligne Marcelo Lopes.

Dernièrement, monprospecteur.com a ajouté d’autres fonctionnalités à sa plateforme pour permettre, notamment, à ses utilisateurs de connaître l’historique des transactions reliées à une propriété et de comparer la valeur marchande de propriétés semblables dans un même quartier.

«Nous avons ajouté un algorithme pour automatiser la prospection immobilière et lancé une plateforme de réseautage en ligne pour tous les professionnels de l’immobilier. Nous voulons leur permettre d’échanger sur les opportunités et de former des partenariats. Monprospecteur.com est devenu un lieu de rencontre pour tout ce qui touche l’immobilier. Et un incontournable pour ceux qui souhaitent réaliser un flip», fait valoir Joanie Paradis.