Le Fonds de placement immobilier Cominar a annoncé lundi que Michel Dallaire démissionne de son poste de président du conseil des fiduciaires et de fiduciaire afin de consacrer son temps et son énergie aux projets de développement futurs de Groupe Dallaire à Québec.

Michel Dallaire quitte Cominar

«Ça fait 20 ans que je consacre ma vie à développer Cominar. J’ai choisi de faire le dernier bout de ma carrière dans l’avancement des grands projets du Groupe Dallaire dans la région de Québec.»

Pour Michel Dallaire, ces «grands projets» sont, entre autres, Le Phare, l’Espace d’innovation Chauveau et le développement d’un immense site de 45 millions de pieds carrés à Lévis, près des ponts.

Des projets qui se transformeront en chantiers au cours de l’année 2018.

«Je suis emballé et ravi de prendre la direction d’une entreprise aux ressources et aux talents remarquables. L’année 2018 sera une étape marquante pour Groupe Dallaire où nous passerons à une phase active du développement de plusieurs projets structurants dans la grande région de Québec. Mes rêves les plus grands prendront vie au cœur de cette grande entreprise au moment où elle entame le tournant le plus important de son histoire.»

Le Fonds de placement immobilier (FPI) Cominar a annoncé, lundi, que Michel Dallaire démissionne de son poste de président du conseil des fiduciaires et de fiduciaire afin de consacrer son temps et son énergie aux projets de développement futurs de Groupe Dallaire à Québec.

L’ancien président et chef de la direction du Mouvement Desjardins de 2000 à 2008, Alban D’Amours, lui succède.

«Cominar a occupé une partie importante de ma vie pendant plus de 20 ans», rappelle M. Dallaire. «Dans le cadre d’une transition planifiée depuis 2013, le moment est venu pour moi de passer à autre chose. Il ne fait nul doute que Cominar est entre de bonnes mains grâce à un conseil et une équipe de direction expérimentés et aguerris.»

En octobre dernier, Michel Dallaire avait annoncé qu’il cédait le poste de président et chef de l’exploitation de Cominar à Sylvain Cossette dans le cadre d’un remaniement de la haute direction de l’entreprise. Ce dernier est entré en poste le 1er janvier 2018.

Cominar et le Groupe Dallaire

Michel Dallaire a toujours été étroitement associé à Cominar et au Groupe Dallaire. Il s’agit de deux entités totalement différentes. La première est publique (TSX: CUF.UN, 13,87 $). La seconde est privée.

Cominar est le troisième fonds de placement immobilier diversifié en importance au Canada et demeure, à ce jour, le plus important propriétaire d’immeubles commerciaux dans la province de Québec. Son portefeuille est constitué de 525 immeubles et totalise 44,1 millions de pieds carrés de superficie au Québec, en Ontario, dans les provinces atlantiques et dans l’Ouest canadien.

Le Groupe Dallaire, pour sa part, détient plus de 153 millions de pieds carrés de terrain exclusivement dans la région de Québec et plus particulièrement le long des grandes artères de circulation. La compagnie, qui compte 900 employés, est active dans le domaine du développement immobilier et de la construction commerciale et résidentielle.

En entrevue avec Le Soleil, le président et chef de la direction de Groupe Dallaire, Michel Dallaire a fait le point sur le développement de trois projets structurants «qui contribueront à façonner et à enrichir le profil urbain de la grande région de Québec».

LE PHARE

Le maire Régis Labeaume a annoncé que la consultation publique sur le projet de construction d’une tour de 65 étages — une affaire de 650 millions $ — sur le boulevard Laurier se tiendra avant l’été.

«Je n’en sais guère davantage que vous sur l’échéancier précis de la Ville. Je n’ai pas le contrôle là-dessus. Je sais seulement que nous sommes rendus aux dernières étapes», explique Michel Dallaire.

Chose certaine, il est prêt pour la cérémonie symbolique de la première pelletée de terre.

«Nous étions prêts à commencer les travaux l’an dernier.»

La semaine dernière, Régis Labeaume ne pouvait assurer que la construction du Phare allait pouvoir commencer en 2018.

ESPACE D’INNOVATION CHAUVEAU

Michel Dallaire n’a pas à attendre les autorisations nécessaires avant d’amorcer les premiers travaux dans ce nouveau parc industriel qui verra le jour dans le secteur du boulevard Chauveau et de l’autoroute Henri IV. C’est dans la poche !

Le Groupe Dallaire possède 237 millions de pieds carrés de terrain dans ce coin de la ville de Québec. La première phase des travaux se fera sur une portion de près de trois millions de pieds carrés.

L’entreprise investira 140 millions $ pour construire des immeubles qui accueilleront, à compter du printemps 2019 des entreprises technologiques, des centres de distribution et des compagnies d’entreposage.

«C’est connu, il y a un manque d’espace à Québec pour les entreprises du secteur industriel léger», fait remarquer Michel Dallaire en signalant que la première rue sera tracée cet automne et que les premiers bâtiments vont lever de terre avant la fin de 2018.

LÉVIS

Du côté de Lévis, tout juste à proximité des ponts, le Groupe Dallaire est propriétaire de 45 millions de pieds carrés de terrain. «C’est l’équivalent du territoire de l’ancienne ville de Charny», illustre M. Dallaire.

«Nous en avons pour au moins 25 ans pour développer cette propriété. Il y a avoir du résidentiel, du bureau, de l’industriel et du commercial. Nous prévoyons y construire pas moins de 8000 unités de logement au cours des prochaines années. Nous parlons d’investissements de plus de 2 milliards $ sur une période d’un quart de siècle.»

La valse des bulldozers devrait commencer en 2018, notamment avec l’ouverture des premières rues.

Le président du conseil des fiduciaires du FPI Cominar, Alban D'Amours