La Malbaie, dans la région de Charlevoix

Mettre fin au «trou noir» de l'assurance-emploi

OTTAWA — Des députés conservateur, néo-démocrate et bloquiste se sont unis mardi pour exiger une réforme de l’assurance-emploi à l’approche de la période des Fêtes.

Ils étaient accompagnés d’une importante délégation de chômeurs saisonniers, de syndicats, d’élus municipaux et d’employeurs du Nouveau-Brunswick et du Québec qui ont dénoncé le «trou noir» de l’assurance-emploi que vivent chaque année les travailleurs saisonniers.

Les députés Sylvie Boucher, Niki Ashton et Marilène Gill ont demandé au gouvernement de désigner la péninsule acadienne, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord et Charlevoix comme régions protégées pour permettre aux travailleurs saisonniers de recevoir suffisamment de prestations pour passer l’hiver.

Ils ont fait valoir que de nombreux travailleurs saisonniers vivent sous le seuil de la pauvreté parce qu’il n’y a pas d’emploi durant la saison froide dans les régions où l’économie locale repose presque entièrement sur la pêche ou sur le tourisme.