Le siège social de Crakmedia est basé dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

Mercuriades: Crakmedia, PME de l’année

L’agence de marketing Web de Québec, Crakmedia, a raflé les honneurs aux Mercuriades 2018, en compagnie d’Agropur coopérative.

Le gala s’est tenu jeudi, au Palais des congrès de Montréal. Plus de 1100 personnes étaient présentes pour la 38e édition de l’événement. Ce dernier vise à mettre à l’avant-plan des compagnies québécoises et des gens d’affaires s’étant illustrées sur la scène provinciale ou internationale. 

Au total, 30 prix Mercure ont été remis durant la soirée dans l’une des 16 catégories du concours organisé par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

Le titre Entreprise de l’année (PME) a été décerné à Crakmedia, une firme d’environ 100 travailleurs basée dans le quartier Saint-Roch. 

Spécialisé en monétisation de trafic internet, Crakmedia opère un réseau générant plus de 50 milliards d’affichages par mois. La compagnie réalise des ventes dans plus de 200 pays. 

Durant la soirée, Crakmedia a également remporté le titre pour le volet PME dans la catégorie Développement des marchés internationaux EDC. 

«Merci à la Fédération des chambres de commerce du Québec pour ce grand honneur ainsi qu’à la grande famille de Crakmedia : c’est grâce à vous tous que nous arrivons à nous démarquer sur la scène internationale», a indiqué l’entreprise sur sa page Facebook.

6,5 milliards $

Celui de Grande entreprise de l’année a été remis à Agropur coopérative, une compagnie de transformation laitière, dont le siège social est installé à Longueuil. 

La compagnie compte  39 usines en Amérique du Nord, dont 12 au Québec. En 2017, son chiffre d’affaires a été de 6,5 milliards $.

Pour la grande région de Québec, les compagnies Chrono Aviation (Mérite formation et développement de la main-d’œuvre) et Coop FA (Stratégie de développement durable) se sont également démarquées.  

«C’est avec grande fierté que la FCCQ honore, depuis 38 ans, le savoir-faire et le travail soutenu des chefs d’entreprise et de leurs équipes. [...] Leur travail de bâtisseur du Québec mérite d’être reconnu, encouragé et soutenu», note Stéphane Forget, pdg de la FCCQ.