Le Comité des citoyens du Vieux-Québec croit que la décision de l'administration Labeaume de déménager le Marché du Vieux Port est délibérée, afin de favoriser une effervescence autour du nouvel amphithéâtre, au détriment des secteurs du Vieux-Port et du Vieux-Québec.

Marché du Vieux-Port: appui des marchands au déménagement

Les représentants des marchands de l'actuel Marché du Vieux-Port appuient l'administration Labeaume dans sa décision de déménager le marché à ExpoCité. Ils demandent toutefois d'être dans le coup.
Le maire de Québec, Régis Labeaume, et la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux, n'étaient pas peu fiers de présenter à la presse une lettre d'appui signée par le conseil d'administration de la Coopérative des horticulteurs de Québec. «On sent une grande ouverture, une grande collaboration de leur part pour travailler à ce projet au cours des prochaines années», a dit Mme Lemieux.
Le maire Labeaume a pour sa part dit voir dans cette lettre que les contestations des dernières semaines venaient d'une «bulle». «On a évolué dans la bulle du centre-ville avec les mêmes comités de citoyens qui parlent, alors que les principaux intéressés, eux, nous appuient», a-t-il dit.
Dans la missive datée du 27 avril, les marchands énumèrent toutefois quatre points pour un «partenariat efficace». Ils souhaitent en premier lieu conserver «le même type de gestion et de gouvernance pour le nouveau marché». La Coopérative veut aussi être «partie prenante dans l'élaboration du projet». Enfin, ils souhaitent être informés de l'avancement du projet et que le résultat final «réponde aux besoins des producteurs, transformateurs et commerçants».
Les sept membres du C. A. présidé par Arthur Cauchon font aussi part de leur appui pour «la possibilité de conserver un point de service dans le Vieux-Québec afin de desservir les clientèles locales et touristiques». 
Julie Lemieux a aussi indiqué lundi qu'une étude de 2011 révélait que la clientèle du Marché du Vieux-Port n'était composée que de 11 % de clientèle locale. «Le marché attire vraiment la région de Québec et pas seulement les citoyens des quartiers environnants.»