Marché Adonis lorgne Lebourgneuf

EXCLUSIF / L’épicier Marché Adonis, une propriété du géant de l’alimentation Metro, lorgne le secteur de Lebourgneuf, a appris Le Soleil.

Selon nos informations, la bannière spécialisée dans les aliments méditerranéens serait en discussion avec des responsables des Galeries de la Capitale. C’est la deuxième fois au cours des dernières années que ces deux groupes entament des pourparlers avec l’objectif d’ouvrir un premier Adonis à Québec. Les dernières négociations remontent en 2013.

L’ouverture d’un supermarché Adonis représenterait un investissement entre 6 et 10 millions $. 

«Oui, il y a des pourparlers», a confirmé une source à l’interne chez Metro, refusant de fournir plus d’information pour le moment, car «les négociations sont toujours en cours». 

L’objectif serait d’ouvrir au printemps 2019. La bannière souhaiterait s’installer dans le local laissé vacant par la fermeture du Sears Décor. Cet établissement serait notamment rénové pour afficher les couleurs de l’épicier.

Du côté des communications du géant de l’alimentation, on refuse pour le moment de confirmer l’ouverture d’un Adonis dans la région de Québec. On ne cache toutefois pas l’intérêt du groupe pour développer la bannière dans la capitale. Pour l’heure, elle est principalement installée du côté de Montréal et sa banlieue. 

«C’est un projet que l’on souhaiterait développer éventuellement, mais il n’y a rien de confirmer pour l’instant», note la porte-parole Geneviève Grégoire, ajoutant n’avoir aucun échéancier pour de futurs développements. 

Local du Sears Décor

L’arrivée de l’épicier Adonis dans le local du Sears Décor entraînerait la création d’une centaine d’emplois. La bannière possède neuf magasins au Québec et deux en Ontario. Elle a été fondée à Montréal en 1979.

Lors d’une entrevue avec Le Soleil en 2015, des responsables chez Oxford, propriétaire du centre commercial, avaient manifesté leur intention de bonifier l’offre alimentaire afin d’augmenter l’expérience magasinage. 

Le directeur général des Galeries de la Capitale, Stéphan Landry, n’a pas voulu commenter le dossier, jeudi.

Le groupe Metro est propriétaire à 100 % d’Adonis depuis le mois d’octobre. La société a racheté la totalité des actions restantes (45 %) des propriétaires. 

En plus des produits réguliers, avec une importante section de fruits et légumes, Adonis offre des produits d’inspiration moyen-orientale, libanaise et méditerranéenne.