Le copropriétaire de la nouvelle usine de brassage de bières Maltco, Patrick Lessard. Il détient aussi des parts dans le Marché Jean Talon.

Maltco à la conquête de la province!

La direction de la microbrasserie Les Maltcommodes souhaite ouvrir une usine de production de bières dans le Marché Jean-Talon, à Charlesbourg. L’objectif est de vendre leurs produits à base de houblon à travers la province.

«On travaille sur ce projet depuis près de trois ans. On vise maintenant le grand public. On veut être partout au Québec d’ici trois ans», avance Patrick Lessard, copropriétaire de la nouvelle compagnie qui sera baptisée Maltco. «L’objectif est de produire de la bière à grande échelle», poursuit-il.

Le nouvel établissement, qui pourrait nécessiter des investissements entre 3,5 et 4 millions $, serait situé à l’intérieur même du Marché Jean-Talon. Il occuperait 21 000 des 145 000 pieds carrés de superficie de l’édifice.

La direction du Maltco espère produire avec ses six cuves 11 000 hectolitres d’or blond à sa première année d’opération. Environ huit sortes de bières devraient être brassées, dont quatre saisonnières.

Si tout se déroule selon les plans de M. Lessard, qui s’est récemment inscrit au registre des lobbyistes pour obtenir une modification au zonage, l’ouverture devrait avoir lieu quelque part en avril 2019.

Il doit aussi obtenir les permis nécessaires auprès de la Régie des alcools, des courses et des jeux.

«Maltco va brasser pour Les Maltcommodes et aussi pour approvisionner les grands centres, comme Québec et Chaudière-Appalaches. On veut développer un réseau de distribution. On souhaite être présent dans les supermarchés et les dépanneurs», explique le grand patron.

Ce dernier aimerait aussi voir ses produits dans les restaurants, les bars et les hôtels. Des pourparlers sont en cours. «On veut pouvoir brasser des bières exclusives pour des restaurants», poursuit-il.

Musée sur l’histoire

En plus de l’usine de production, la direction souhaite aménager dans ses locaux un musée sur l’histoire de la bière, un salon de dégustation et un point de vente. Des séminaires seront aussi offerts.

«Cela va être un musée sur l’histoire de la bière au Québec. On va repartir du début de la fabrication jusqu’à aujourd’hui. Il va y avoir également des visites virtuelles à partir d’applications», raconte M. Lessard. «Le magasin sera intégré au musée. Les gens vont pouvoir aussi venir faire leur propre bière. On veut un site très interactif et dynamique», ajoute celui qui n’envisage pas brasser des bières à base de cannabis.

L’ensemble du projet devrait permettre la création d’une quinzaine d’emplois. Jusqu’à présent, les bières du restaurant Les Maltcommodes étaient brassées par des sous-traitants.

M. Lessard indique avoir choisi comme emplacement le Marché Jean-Talon, entre autres, en raison de son achalandage. Il souligne qu’environ un million de personnes y font des emplettes chaque année.

«Nous amenons quelque chose de nouveau à Charlesbourg. C’est un produit unique. Cela va certainement attirer des touristes», estime celui qui détient également des parts dans le Marché Jean-Talon.

Quant à la possibilité d’ouvrir une nouvelle microbrasserie Les Maltcommodes au Québec, un projet est actuellement dans les cartons du côté de Montréal.

«Nous négocions pour une franchise à Montréal depuis quelques mois, mais notre priorité pour le moment est d’ouvrir notre usine pour faire la distribution à travers la province», précise l’homme d’affaires.

La microbrasserie Les Maltcommodes avait ouvert ses portes en 2015 dans les Promenades Beauport. Aucun autre projet de restaurant n’est prévu pour le moment dans la capitale.