Pierre Simard, président de la Corporation Financière Champlain, et Louis Garneau, président du conseil d’administration de Louis Garneau Sports
Pierre Simard, président de la Corporation Financière Champlain, et Louis Garneau, président du conseil d’administration de Louis Garneau Sports

Louis Garneau Sports sauvée grâce à un montage financier de 25 M$

Paul-Robert Raymond
Paul-Robert Raymond
Le Soleil
L’entreprise Louis Garneau Sports, de Saint-Augustin-de-Desmaures, est sauvée grâce à un montage financier de 25 millions $. De nouveaux investisseurs se sont joints à l’homme d’affaires Louis Garneau.

Parmi ces nouveaux investisseurs, on compte la Corporation Financière Champlain, la Banque Nationale et Investissement Québec. Ce dernier a consenti à un prêt de 5 millions $. 

«Investissement Québec nous aide beaucoup et ce n’est pas une subvention. Je tiens à le préciser», a lancé mardi matin Louis Garneau, qui a investi personnellement dans cette nouvelle aventure et qui restera actionnaire majoritaire. Il demeurera aussi président du conseil d’administration. Jean-Marc Jahoo et Nathaly Labbé occuperont respectivement les fonctions de président-directeur général et de vice-présidente aux finances.

En mars dernier, Louis Garneau Sport se plaçait sous la protection de la Loi sur les faillites et l’insolvabilité, avec une dette de 32 millions $.

Toutefois, ce sauvetage ne représentera pas un retour de la production à l’usine de Saint-Augustin-de-Desmaures. L’entreprise se concentrera sur le design commercial et l’innovation dans les produits sportifs. «On n’a pas le choix. On joue sur la scène internationale où la main-d’œuvre est moins chère ailleurs. J’ai fait mon possible, on s’est battu pendant 37 ans jusqu’à tant que les lumières rouges s’allument», a dit M. Garneau, qui souligne que l’entreprise fera affaire avec des fournisseurs québécois. «On a eu des offres d’entreprises de l’Ouest canadien ou des États-Unis, mais on a maintenu le cap.»

Louis Garneau Sports conservera son siège social de Saint-Augustin-de-Desmaures. Ses espaces de production sont convertis en espaces de distribution. L’entreprise compte 70 employés et promet qu’elle engagera de nouveaux employés chaque année. «Ce sera de nouveaux postes en informatique, en marketing et en design industriel.»

La Corporation Financière Champlain compte plusieurs investissements au Québec, dans des marques comme Kanuk, La Canadienne, G2MC (Galerie du Meuble, Maison Corbeil et Jardin de Ville) entre autres. «Nous croyons sincèrement que Louis et son équipe de gestionnaires chevronnés ont tous les atouts requis afin de consolider le positionnement du Groupe Louis Garneau comme un chef de file mondial dans le domaine des vélos, des accessoires et vêtements de vélo», a déclaré Pierre Simard, président de la Corporation Financière Champlain, aussi présent au point de presse de mardi.

Louis Garneau Sports conservera son siège social de Saint-Augustin-de-Desmaures. Ses espaces de production sont convertis en espaces de distribution.

Un appel à François Legault

L’homme d’affaires a profité du moment pour lancer un appel au premier ministre du Québec, François Legault. Il lui a demandé de mettre sur pied un fonds spécial pour protéger les marques internationales du Québec.

«On a perdu beaucoup trop de belles marques au cours des dernières années, comme le Cirque du Soleil, par exemple. On a manqué de perdre cette entreprise», a déclaré M. Garneau. «Beaucoup d’entreprises ont été vendues à des intérêts américains. Et on ne veut pas devenir des sous-traitants pour des entreprises étrangères», ajoute-t-il, disant espérer d’être entendu par le premier ministre.

Louis Garneau Sports est notamment propriétaire des marques Garneau, Sugoi et Sombrio.