Louis Garneau dit vouloir utiliser la période de protection offerte par la loi pour «apporter les modifications nécessaires à ses opérations dans le contexte difficile qui frappe l’industrie et le commerce au détail».
Louis Garneau dit vouloir utiliser la période de protection offerte par la loi pour «apporter les modifications nécessaires à ses opérations dans le contexte difficile qui frappe l’industrie et le commerce au détail».

Louis Garneau se place à l’abri de ses créanciers [VIDÉO]

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
«Je n’ai rien à me reprocher. J’ai fait comme un coureur, j’ai fait de mon mieux. Jusqu’au dernier coup de pédale», lance Louis Garneau, alors qu’il annonçait mardi que sa compagnie nage dans une dette de 32 millions $.