Selon des données obtenues en vertu de la Loi de l'accès à l'information, 717 travailleurs à la société d'État se sont partagé 1,68 million $ en temps supplémentaire 2016-2017. 

Loto-Québec offre des paris sur l'avenir de Trump

Loto-Québec sort des sentiers battus. Il est désormais possible de parier sur l'avenir de Donald Trump à la Maison-Blanche.
Combien de temps sera encore en poste le 45e président des États-Unis? Le grand patron sera-t-il toujours président après le 1er mai 2018? La société d'État offre sur sa plateforme Mise-o-jeu depuis mercredi la possibilité aux consommateurs de miser sur l'avenir de celui qui a fait fortune dans le domaine de l'immobilier.
«Nous essayons toujours d'avoir une offre de paris sur ce qui fait l'actualité. Ce qui intéresse les parieurs», indique au Soleil le directeur des communications chez Loto-Québec, Patrice Lavoie, précisant que ce type de paris est également disponible sur d'autres plateformes de salons de jeu, notamment en Colombie-Britannique (BCLC), en Europe et au pays de l'Oncle Sam. 
Vers 13h, mercredi, la cote était de 1,10 pour les Québécois pensant que le controversé patron des États-Unis sera toujours à la tête du pays après le 1er mai 2018. Et de 3,65, pour les parieurs estimant que l'avenir de M. Trump se résume en quelques mois. Ce qui signifie qu'une personne qui investit 100 $ aujourd'hui, et qui ne croit pas que le président conservera sa chaise, pourrait remporter 365 $. 
Cette offensive de Loto-Québec survient alors que plusieurs Américains soulèvent la possibilité de la destitution de M. Trump. 
Ce n'est pas la première fois que la société d'État fait incursion dans le domaine politique. 
Dernièrement des paris avaient été offerts sur l'élection présidentielle française, remportée par Emmanuel Macron. Lors de la dernière campagne américaine, entre le 25 janvier et le 8 novembre 2016, il était également possible de voter pour des candidats, comme Hillary Clinton, Bernie Sanders ou Donald Trump, ainsi que la victoire de leur parti, démocrate ou républicain.  
Ce concept de pari entourant les élections du nouveau président des États-Unis s'était d'ailleurs avéré le troisième plus populaire de l'histoire de Loto-Québec. La société d'État avait enregistré 301 749 $ de ventes pour 12 157 paris. À titre de comparaison, les événements du Super Bowl 2016, opposant les Broncos de Denver aux Panthers de la Caroline, et 2017, les Falcons d'Atlanta contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, avaient enregistré des ventes de respectivement 423 676 $ et 534 000 $.
Événements non sportifs
Depuis 2012, Loto-Québec offre aux consommateurs la possibilité de miser sur des événements non sportifs, comme les Oscars, les Golden Globes, les prix Grammy, les galas de l'ADISQ et des Olivier. La société d'État n'a toujours pas l'intention d'offrir des paris sur la politique québécoise et canadienne.
Pour l'heure, une seule question sur M. Trump est disponible sur le site de Mise-o-jeu, mais Loto-Québec n'écarte pas la possibilité de bonifier son offre si la demande se fait ressentir. Pourrions-nous voir des paris sur des décisions politiques comme l'ALENA ? «Nous ne sommes pas là pour le moment. C'est vraiment un essai. Nous avions déjà offert comme question : quel sera son premier voyage? Cela avait été apprécié», conclut M. Lavoie.