Depuis deux ans, Loto-Québec sait qu'elle devra déménager son salon de jeux du site d'ExpoCité, puisque les locaux ont été réservés pour les studios de télévision de Québecor, qui assumera dès l'an prochain la gestion du nouvel amphithéâtre.

Loto-Québec nie la fermeture du salon de jeux de Québec

Loto-Québec nie catégoriquement avoir l'intention de fermer son salon de jeux de Québec. «On n'est pas là. Ce n'est pas un scénario envisagé», a indiqué mercredi au Soleil la porte-parole de la société d'État, Marie-Claude Rivest.
Le salon de jeux de Québec, appelé également le Ludoplex, a ouvert ses portes à l'automne 2007. Aménagé au coût de 33 millions $ par Loto-Québec, l'établissement a connu son lot de difficultés financières, peinant à faire ses frais depuis son ouverture.
L'an dernier, les revenus du salon de jeux de Québec ont même décliné, passant de 16,2 millions $ à 15,6 millions $ (- 3,5 %). Au cours des six premiers mois de 2014, la situation s'est toutefois améliorée alors que les revenus ont progressé de 36 %, à 10,2 millions $.
Depuis deux ans, Loto-Québec sait qu'elle devra déménager son salon de jeux du site d'ExpoCité, puisque les locaux ont été réservés pour les studios de télévision de Québecor, qui assumera dès l'an prochain la gestion du nouvel amphithéâtre.
Québecor, qui devait prendre possession en mai prochain des locaux occupés par le salon de jeux de Loto-Québec a repoussé son entrée en scène cet automne.
Aucun appel d'offres
Or, pour Loto-Québec, le temps file. Sa filiale Casiloc n'a toujours pas lancé un appel d'offres en bonne et due forme pour déménager son salon de jeux de Québec.
Sous le couvert de l'anonymat, certains employés du salon de jeux situé à ExpoCité croient que la société d'État va tout simplement abandonner son concept de maison de jeux dans la capitale.
Chez Loto-Québec, on répète toujours être à la recherche d'un nouveau site pour déménager son salon de jeux. «Une décision doit être prise d'ici la fin de l'automne», a signalé mercredi la porte-parole de la société d'État.
Plusieurs sites sont à l'étude, selon Loto-Québec, dont l'option d'un déménagement au centre commercial Fleur-de-Lys. À la direction de ce centre commercial, on confirme avoir tout près de 40 000 pieds carrés disponibles pour un éventuel locataire. «Cependant, c'est le principe de premier arrivé, premier servi. Si un autre locataire se pointe avant Loto-Québec, il aura le choix», a fait savoir mercredi la directrice générale, Louise Gagnon.
L'avantage de ce site serait que le rayon d'exclusion de 2,3 kilomètres des appareils de loterie vidéo autour du salon de jeux actuel demeurerait sensiblement le même. Le centre commercial Fleur-de-Lys étant situé à proximité d'ExpoCité.
Parmi les autres sites potentiels évoqués par Loto-Québec, on note notamment la possibilité de déménager le salon de jeux sur le site de l'ancien Manège militaire rasé par les flammes il y a quelques années ou encore dans le secteur du Vieux-Port de Québec.
En janvier, la Direction de la santé publique de Québec avait suggéré à Loto-Québec de déménager son salon de jeux dans le Vieux-Québec.
Cette suggestion avait d'ailleurs soulevé des doutes, notamment du côté des associations de gens d'affaires et des tenanciers de bars du secteur. Ces derniers se verraient dans l'obligation de retirer leurs appareils de loterie vidéo dans leurs établissements pour respecter la zone d'exclusion d'un rayon de 2,3 kilomètres.