Logisco investit 44 M$ à Québec et Lévis

Logisco souffle ses 50 bougies. Pour célébrer comme il se doit, l'entreprise investira 44 millions $ en 2017 dans trois projets résidentiels dans les régions de Québec et Lévis.
Le groupe immobilier a annoncé ses couleurs, mardi, pour les 12 prochains mois. Et le carnet de projets s'annonce également bien garni pour 2018 et 2019. Annuellement, la compagnie a sur sa table à dessin entre trois et cinq développements. 
Pour ses prochains milles, Logisco entend bien consolider sa présence sur le territoire, avec davantage de constructions dans les secteurs résidentiel et commercial. Actuellement, le parc immobilier de la compagnie née en 1967, sous la tutelle de Roger Parent - père de Michel Parent -, compte 155 immeubles installés des deux côtés du fleuve Saint-Laurent. D'une valeur de 500 millions $, son portefeuille est composé entre autres de 3500 appartements, de deux résidences pour aînés ainsi que d'un hôtel, le Hampton Inn & Suites by Hilton, qui ouvrira ses portes le 1er juin. 
Pour 2017, le premier chantier de l'entreprise, estimé à 22 millions $, débutera au printemps et consiste en la construction d'une résidence pour aînés sur la rue Fortier, à Lévis. Le bâtiment de 161 appartements s'adressera à une clientèle autonome, semi-autonome et en perte d'autonomie. La livraison des unités est prévue pour août 2018.
Le président de Logisco, Michel Parent, est entouré de sa soeur, Caroline, vice-présidente, et de son père Roger, fondateur de l'entreprise en 1967.
«On veut un projet de belle qualité. Quelque chose sans prétention avec un maximum de services pour être capable d'accompagner les aînés qui vont évoluer avec leur santé», indique le président de Logisco, Michel Parent, qui ne cache pas que sa compagnie devrait déplier davantage de billets verts au cours des prochaines années pour des constructions ou des acquisitions dans le domaine des résidences pour personnes âgées. 
«C'est un secret de polichinelle de penser qu'on veut investir de plus en plus dans les résidences pour aînés. [...] On a fait notre apprentissage et nos devoirs. On a appris à gérer de façon efficace une résidence et de rendre de bons soins à nos aînés. C'était important de le faire de la bonne façon. Maintenant, je pense qu'on a une équipe relativement aguerrie, qui est prête à prendre une croissance plus rapide», poursuit le patron.
Parallèlement au premier chantier, Logisco entamera la deuxième phase du projet multirésidentiel Espace J d'une valeur de 12 millions $. La livraison des 80 appartements, dont l'immeuble sera situé près de la route 138 à Saint-Augustin-de-Desmaures, est prévue pour juillet 2018. Ils viendront s'ajouter aux 65 unités actuellement en construction dans la phase 1.
Finalement, les travaux pour la deuxième phase du projet La Bossanova démarreront également au cours des prochains mois. L'immeuble, situé sur l'avenue Lapierre à Saint-Émile, comptera 70 appartements qui seront livrés en juillet 2018. Ce chantier, qui viendra doubler l'offre d'appartements de Logisco sur le site, représente un investissement de 10 millions $.
Le fait que le taux d'inoccupation (4,9 %) soit à la hausse au cours des derniers mois dans la région métropolitaine de recensement de Québec n'inquiète pas trop le promoteur. 
«La demande demeure bonne. Nous avons une migration interrégionale qui est positive ainsi qu'une migration internationale qui n'est pas négligeable non plus. Il y a toujours de plus en plus de ménages qui s'installent dans notre région», note l'homme d'affaires, concédant toutefois que l'offre est «grande» sur le territoire.
Logisco, dont son siège social est basé à Lévis, compte plus de 200 employés. Pour célébrer ses 50 ans, l'entreprise organisera en 2017 plusieurs activités afin de remercier ses employés ainsi que ses clients. Elle livrera aussi la phase C du Complexe Pôle Sud, dans le Carrefour Saint-Romuald, qui comprendra notamment un hôtel, un restaurant Cochon Dingue et des appartements haut de gamme. Dans son ensemble, pour les phases A, B et C, la facture du développement devrait avoisiner les 60 millions $. 
Par ailleurs, un autre projet d'hôtel est présentement à l'étude pour la région de Québec. M. Parent n'a toutefois pas voulu s'avancer plus pour l'instant.