Albert Dang-Vu, président et directeur général de Mirego (assis), a créé Hectiq.AI en collaboration avec Martin Laprise, physicien et scientifique de données. La coentreprise est spécialisée dans les solutions basées sur l’utilisation de l’intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle au service des entreprises

Mirego lance jeudi matin une coentreprise spécialisée dans les solutions basées sur l’utilisation de l’intelligence artificielle et adaptées aux entreprises engagées dans la transformation numérique de leur compagnie.

En créant Hectiq.AI en collaboration avec Martin Laprise, physicien et scientifique de données, la mission de la nouvelle entité sera d’apporter des solutions d’affaires aux sociétés à l’aide d’outil d’analyses des données de masse (Big Data), des algorithmes et des systèmes d’apprentissage profond (deep learning et machine learning).

Albert Dang-Vu, président et directeur général de Mirego, précise au Soleil que la nouvelle entité se situe dans la ligne des opérations de Mirego pour développer des offres de services pour ses clients engagés dans la transformation numérique de leur entreprise. La nouvelle entité amènera la création d’une équipe et l’arrivée de nouveaux employés à Québec.

«L’intelligence artificielle n’est pas le remplacement de l’humain par une machine», répond le physicien Martin Laprise qui mise sur le pratico-pratique de la science appliquée.

Il illustre le tout par un exemple tiré de la radiologie numérique. L’analyse des données par un outil d’intelligence artificielle ne supprime pas le poste du médecin radiologiste. «Au contraire, assure M. Laprise, il permet d’affiner le diagnostic et de mettre en évidence les éléments facilitant le travail du médecin pour une prise de décision. L’analyse du contenu et la comparaison des données par l’intelligence artificielle accélèrent le processus décisionnel.»

Démocratiser l’IA

Les travaux d’Hectiq.AI consisteront à démocratiser l’utilisation de l’intelligence artificielle avec des outils pour les ordinateurs ou les appareils mobiles. Les différentes plateformes permettront d’exploiter les données qu’une entreprise accumule pour les traiter de manière à ce que l’entreprise soit plus efficace dans ses opérations et dans sa gestion avec l’aide de l’intelligence numérique.

«Il s’agit de bâtir des outils adaptés aux problématiques de manière à répondre au besoin d’une entreprise avec des algorithmes adaptés et des machines capables d’apprendre de ces données pour les utiliser sur le terrain. Nous ne sommes pas dans la théorie, mais nous utilisons les modèles pour valider l’utilisation dans un mode de production réel. Nous validerons les concepts sur place pour améliorer les résultats et les performances de l’entreprise.»

Les outils de l’intelligence artificielle peuvent servir dans des domaines aussi divers que la gestion de l’énergie, l’aquaculture, l’inspection de la machinerie, les produits médicaux, l’aide au diagnostic, explique Albert Dang-Vu avec son nouveau partenaire d’affaires.

«Nous parlons beaucoup de la révolution numérique dans les entreprises», explique le patron de Mirego. «L’intelligence artificielle et ses outils sont un nouveau paradigme dans l’équation, un point d’inflexion qui nous mène vers d’autres horizons. Cela bouleverse les façons de faire et les habitudes. Nous voulons aider à mettre en place des solutions et des stratégies permettant à l’entreprise d’assurer sa croissance.

Des projets utilisant les atouts de l’intelligence artificielle sont déjà implantés chez des clients de Mirego. D’autres s’ajouteront dans les prochains. La création Hectiq.AI vient positionner Mirego dans la catégorie des acteurs de changements, conclut Albert Dang-Vu.

Outre son siège social de Québec, Mirego a pignon sur rue à Montréal, à Toronto et à Palo Alto en Californie. L’entreprise a été fondée en 2007. Dans son modèle d’affaires, l’entreprise québécoise a développé des partenariats en coentreprise. Outre Hectiq.AI, il y a aussi Omerlo Technologies créée en 2017 avec le Groupe Capitales Médias.