Que ce soit le pétrole produit en milieu marin, de schiste ou des sables bitumineux, toutes les nouvelles sources de pétrole sont plus coûteuses que le pétrole traditionnel. Dans ce contexte, impossible de concevoir que les prix de l'essence vont diminuer dans les années à venir.

L'inflation était à 1 % en septembre

L'Indice des prix à la consommation a augmenté de 1 % au cours de la période de 12 mois se terminant en septembre, après avoir connu une hausse de 1,3 % en août, a annoncé vendredi Statistique Canada.
La hausse plus faible d'une année à l'autre de l'IPC en septembre, comparativement à août, était principalement attribuable à une baisse du prix de l'essence de 18,8 %t d'une année à l'autre en septembre, après avoir affiché une baisse de 12,6 % le mois précédent, a expliqué l'agence fédérale.
Les prix de sept des huit composantes principales ont augmenté d'une année à l'autre en septembre, la hausse de l'IPC ayant surtout été attribuable aux prix plus élevés des aliments.
Les augmentations de l'indice des prix des dépenses courantes, de l'ameublement et de l'équipement du ménage, ainsi que de l'indice des prix du logement, ont également contribué à la hausse des prix à la consommation.
L'indice des prix des transports, qui comprend l'essence, a affiché son 11e recul consécutif d'une année à l'autre.
Les prix à la consommation ont augmenté dans huit provinces au cours de la période de 12 mois se terminant en septembre. La Saskatchewan a affiché la hausse la plus marquée, suivie du Manitoba, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique. L'IPC à l'Île-du-Prince-Édouard a enregistré sa 10e baisse consécutive d'une année à l'autre.