Le projet de Moisson Québec vise à sauver la viande approchant de la date de péremption pour la redistribuer aux gens qui vivent dans l'insécurité alimentaire. Règle générale, les grandes épiceries jettent carrément la viande aux ordures ou la vendent pour une transformation en moulée.

L'inflation a augmenté de 1 % en un an au Canada

L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1 % au cours de la période de 12 mois se terminant en juin, les prix plus faibles de l'essence ayant permis de pondérer la hausse des prix des aliments et du logement, a annoncé Statistique Canada, vendredi.
Cette hausse concorde avec les prévisions des économistes, selon Thomson Reuters.
En excluant l'énergie, l'IPC a progressé de 2,1 % au cours de la période de 12 mois se terminant en juin, tandis que les prix de sept des huit composantes principales ont augmenté par rapport au mois de juin de l'année dernière.
Ces plus récentes données sur l'inflation arrivent peu après l'annonce de la décision de la Banque du Canada de retrancher un quart de points de pourcentage à son taux directeur, qui est descendu à 0,5 %. La banque centrale a également revu à la baisse ses prévisions de croissance économique pour cette année.
En annonçant sa décision, mercredi, la Banque du Canada a prédit que l'inflation allait se situer légèrement en deçà du 1 % dans les prochains mois, avant d'atteindre la cible de 2 % au début de 2016.
Statistique Canada a révélé que l'indice des prix des transports avait diminué de 2,6 % au cours de la période de 12 mois se terminant en juin, les prix de l'essence ayant reculé de 14,1 % en juin comparativement au même mois un an plus tôt.
Cependant, d'un mois à l'autre, les prix de l'essence ont augmenté de 6 % en juin, après avoir progressé de 5,5 % en mai.
En juin, les consommateurs ont déboursé 3,4 % de plus pour les aliments comparativement au même mois un an plus tôt, le prix de la viande ayant augmenté de 6,6 %. Les prix des produits laitiers, des fruits frais et des produits de boulangerie ont également augmenté.
L'indice du logement a affiché une hausse de 1 %. Cette accélération a été entraînée principalement par une augmentation des prix de l'électricité. Les coûts de l'assurance habitation et de l'assurance hypothécaire du propriétaire ont également connu une hausse plus forte en juin qu'en mai.
L'indice de référence de la Banque du Canada a progressé de 2,3 % au cours de la période de 12 mois se terminant en juin. Les économistes s'attendaient à une hausse de 2,2 %.
Principales villes
Statistique Canada a également dévoilé vendredi des données pour les principales villes du pays. L'agence fédérale a toutefois prévenu qu'elles ont été tirées de faibles échantillons. (Le mois précédent se trouve entre parenthèses).
• Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador, 0,7 (0,3)
• Charlottetown-Summerside, 0,1 (-0,5)
• Halifax, 0,9 (0,5)
• Saint-Jean, Nouveau-Brunswick, 1,0 (0,5)
• Québec, 1,0 (1,1)
• Montréal, 1,4 (1,5)
• Ottawa, 0,9 (0,8)
• Toronto, 1,1 (1,2)
• Thunder Bay, Ontario, 0,9 (0,7)
• Winnipeg, 1,1 (0,6)
• Regina, 1,9 (1,3)
• Saskatoon, 2,3 (1,8)
• Edmonton, 1,5 (0,9)
• Calgary, 1,7 (0,4)
• Vancouver, 0,8 (1,0)
• Victoria, 0,9 (0,8)
Situation dans les provinces
Voici les données spécifiques à chaque province et territoire. (Le mois précédent se trouve entre parenthèses.)
• Terre-Neuve-et-Labrador, 0,6 (0,3)
• Île-du-Prince-Édouard, -0,1 (-0,7)
• Nouvelle-Écosse, 0,8 (0,5)
• Nouveau-Brunswick, 1,0 (0,6)
• Québec, 1,0 (1,2)
• Ontario, 1,0 (0,9)
• Manitoba, 1,0 (0,5)
• Saskatchewan, 1,9 (1,5)
• Alberta, 1,7 (0,6)
• Colombie-Britannique, 0,8 (0,8)
• Whitehorse, Yukon, -0,2 (-0,6)
• Yellowknife, T.N.O., 2,0 (1,5)
• Iqaluit, Nunavut, 1,9 (1,9)