Benoit Doyon cofondateur de l'Imaginaire

L’Imaginaire prend de l’expansion dans la région de Montréal

La boutique L’Imaginaire prend de l’expansion. Après ses récentes ouvertures à Lévis, Trois-Rivières et Sherbrooke, l’entreprise de Québec s’installera aux Promenades Saint-Bruno, cet automne.

La boutique, qui regroupe sous un même toit jeux de société, casse-têtes, cartes de jeux et de sport, monnaies, mangas, bandes dessinées et comics américains, occupera le local laissé vacant par Sears au 2e étage du centre commercial, et créera 30 emplois.

«Ça a bien été à Sherbrooke, Trois-Rivières, et Lévis. On a fait nos classes et maintenant on peut aller plus loin. À Saint-Bruno, c’est également un truc de circonstance, un bon local, une bonne superficie», explique le propriétaire de L’Imaginaire, Benoit Doyon. 

«Nous sommes extrêmement heureux d’accueillir le premier magasin L’Imaginaire du Grand Montréal. Ce concept cadre très bien avec notre intention de diversifier nos services et produits à CF Promenades Saint-Bruno! C’est la première boutique de ce type aux Promenades, et nous aimerions assurément amener ce concept dans nos autres centres commerciaux», a mentionné Ivan Boulva, vice-président développement, portefeuille de l’est du Canada pour La Corporation Cadillac Fairview limitée, dans un communiqué.

L’Imaginaire a été créée il y a 33 ans par Benoit Doyon et Mireille Bergeron. L’entreprise familiale compte aujourd’hui sur l’implication des deux fils de la famille, Dave Doyon et Anthony Doyon, tous deux passionnés de l’univers du fantastique. L’entreprise emploie plus de 120 employés et son chiffre d’affaires annuel dépasse les 15 millions $.

Le premier local de L’Imaginaire, situé à Laurier Québec dans le secteur Sainte-Foy, a été agrandi de nombreuses fois depuis l’ouverture, et atteint maintenant 22 000 pieds carrés sur deux étages. L’entreprise étudie également la possibilité d’ouvrir des succursales à Chicoutimi et aux Galeries de la Capitale.