Jean-Michel Veillette et Marc-Antoine Paquet ont mis au point un plateforme d’achat de manuels pour aider les étudiants à trouver les meilleurs prix.

Lexya facilite les achats de manuels

Une entreprise naissante vient bouleverser le monde du livre sur les campus des universités et des cégeps avec une approche non conventionnelle basée sur le numérique.

C’est à la suite d’un moment de frustration lors de l’achat des manuels scolaires pour la session universitaire que Marc-Antoine Paquet et Jean-Michel Veillette ont décidé de se lancer en affaire en créant une plateforme d’achat de livres pour faciliter la vie des étudiants.

Les deux jeunes hommes d’affaires viennent de terminer leurs études universitaires depuis quelques jours et ils travaillent à temps plein pour finaliser la plateforme Lexya. Le système sera en place à la fin d’août ou au début septembre, à temps pour que les étudiants de trois universités puissent bénéficier du processus d’achat à distance au lieu de faire la file pendant des heures.

«Nous avons des ententes avec les associations étudiantes de trois universités de Québec et de Montréal représentant 55 000 étudiants, mais nous ne pouvons rien dévoiler pour l’instant», explique Jean-Michel Veillette. Ce sont les associations qui offriront le service sans frais à même les cotisations annuelles pour que les étudiants puissent mettre la main facilement sur des manuels neufs, usagés ou numériques au meilleur prix possible.

Incubateur Spektrum

La jeune pousse bénéficie du programme de démarrage d’entreprise et des services d’accompagnement de l’incubateur Spektrum, dans le quartier Saint-Roch, fondé par l’entrepreneur et mentor Georges Saad.

«Les étudiants n’ont que des avantages, car ils pourront avoir des livres aux meilleurs prix possible à cause de nos ententes avec les fournisseurs, les éditeurs et les organisations. Ce sont les associations qui assument les frais, car leur but est de fournir des services aux étudiants», explique Marc-Antoine Paquet.

Par contre, les deux cofondateurs sont conscients qu’ils bouleversent l’ordre établi avec leur système dans un modèle captif dans l’industrie des manuels scolaires. «Nous avons identifié un besoin et nous avons mis au point un système qui facilite l’achat des livres», précisent-ils.

En étant inscrits sur la plateforme avec leur profil de cours, les étudiants sauront à quels prix se procurer leurs manuels, dans le format qu’ils préfèrent. Le but de Lexya étant de mieux servir les étudiants, car ces derniers commanderont ce dont ils ont besoin en ligne sans avoir à se déplacer.

Après avoir remporté les honneurs sur le plan local et régional, les confondateurs et leur plateforme font partie des finalistes dans la catégorie Services aux entreprises du gala provincial du Défi OSEntreprendre. La mission du Défi est de faire rayonner l’entrepreneuriat québécois en récompensant les jeunes pousses par des bourses et des services pour assurer leur croissance. Les gagnants seront connus le 13 juin.

Les intéressés peuvent suivre les développements du projet en s’inscrivant sur le site www.lexya.co ou sur leur page Facebook.