Jean-Pierre Léger lors de l'annonce de la vente du Groupe St-Hubert à Cara, une entreprise ontarienne, en mars 2016.
Jean-Pierre Léger lors de l'annonce de la vente du Groupe St-Hubert à Cara, une entreprise ontarienne, en mars 2016.

L’ex-président de St-Hubert demande un assouplissement de la règle de distanciation

Jean-François Tardif
Jean-François Tardif
Le Soleil
Alors que les restaurants pourront de nouveau accueillir des clients en salle en manger à compter de lundi, seuls les établissements de la région de Montréal devront attendre une semaine de plus, Jean-Pierre Léger, l’ex-président des Rôtisseries St-Hubert, interpelle le gouvernement afin de lui demander d’assouplir les règles de sécurité concernant la distanciation. Il en va de la survie de certains établissements.