«Le secteur de la Traverse à Lévis, avec les fontaines d’eau du Quai Paquet et sa vaste esplanade publique bordée par le Parcours des Anses, s’impose dorénavant comme un arrêt incontournable de la région», fait valoir le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Lévis veut un restaurant panoramique et un hôtel dans le secteur de la Traverse

Alors qu’elle travaille à redynamiser le secteur de la Traverse depuis des années, la Ville de Lévis a lancé mardi un appel de propositions pour la construction d’un complexe hôtelier.

«Le secteur de la Traverse à Lévis, avec les fontaines d’eau du Quai Paquet et sa vaste esplanade publique bordée par le Parcours des Anses, s’impose dorénavant comme un arrêt incontournable de la région», fait valoir le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. «Ce lieu exceptionnel offre l’opportunité d’accueillir un complexe aussi intéressant sur le plan architectural que touristique. C’est pourquoi nous sollicitons les promoteurs à nous soumettre des propositions de projets hôteliers audacieuses», poursuit-il. 

Ce n’est pas la première fois que la municipalité de la Rive-Sud démontre de l’intérêt pour le développement d’un établissement hôtelier dans ce secteur. 

D’ailleurs, en 2016, une compagnie de Bellechasse avait demandé à Lévis de permettre la construction d’immeubles de huit étages sur ce site. À ce moment, le zonage autorisé était de quatre étages. Construction LPG avait dans ses cartons un projet mixte d’hôtel et de condos. 

Joint mardi, le président de l’entreprise, Pierre Gagné, n’a pas voulu confirmer au Soleil si ce développement était toujours sur la table.

Dans son appel de propositions aux chaînes hôtelières, Lévis indique mettre en vente pour 400 000$ «un terrain stratégiquement localisé dans le secteur de la Traverse face à l’esplanade du Quai Paquet, aménagée aux abords du fleuve Saint-Laurent». La Ville espère que les travaux débutent d’ici mars 2019.

Le complexe multifonctionnel devra posséder un minimum de 80 chambres et suites ainsi que «tous les services inhérents à un établissement hôtelier de prestige», précise la municipalité. Il devra également avoir et un «restaurant panoramique» d’une capacité minimale de 75 places assises et des espaces commerciaux «à vocation touristique» au rez-de-chaussée. Le développement devra aussi respecter les orientations du Programme particulier d’urbanisme du Vieux-Lévis. 

Au cours des dernières années, Lévis a investi des centaines de milliers de dollars afin de moderniser et développer le secteur de la Traverse.

Les promoteurs ont jusqu’au 31 mai 2018 pour déposer leur projet.