Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, souligne que la Ville fera des gains en argent et en efficacité en regroupant ses employés dans le bâtiment qu'elle vient d'acquérir à la tête des ponts.

Lévis : le CLD relevé par une nouvelle entité

Lévis prend les rênes du développement économique en remplacement du CLD, aboli le 31 décembre.
La Ville a annoncé mercredi la création de Développement économique Lévis. C'est l'entité qui remplacera le CLD (appelé Société de développement économique de Lévis), aboli en même temps que les autres structures du genre à la fin 2014.
Le maire Gilles Lehouillier a souligné mercredi que la nouvelle instance s'occupera principalement d'assurer le prédémarrage, le démarrage et la croissance d'entreprises. Elle fera affaire avec une quinzaine d'organismes.
Le CLD a fermé le 31 décembre. Depuis le 1er janvier, on est en phase transitoire, le temps que Développement économique Lévis se mette en place, mais la transition s'effectue efficacement, assure la Ville, et il n'y a pas eu de bris de service. Les dossiers déjà en branle sont pris en charge et les nouvelles demandes sont reçues et analysées.
«Nous garantissons que toutes les sommes qui nous seront versées chaque année par le gouvernement du Québec à ce chapitre seront intégralement dédiées au soutien financier direct des promoteurs et entreprises du territoire. Pour 2015, une somme de 359000 $ est ainsi réservée à cet effet dans les budgets de Développement économique Lévis», a précisé M. Lehouillier.Le lancement officiel de Développement économique Lévis se fera le 25 février.