Avant Kuwait Airways, les compagnies Qatar Airways, Etihad des Emirats arabes unis, Emirates de Dubaï et Turkish Airways ont obtenu une levée de l'interdiction qui leur avait été faite par les autorités américaines.

Levée de l'interdiction des ordinateurs sur les vols de Kuwait Airways

La compagnie Kuwait Airways a annoncé dimanche que les ordinateurs étaient de nouveau autorisés en cabine sur ses vols en partance de Koweït pour les États-Unis.
Dans un communiqué, la compagnie précise que «ses passagers pourront transporter leurs appareils électroniques personnels sur tous ses vols au départ de l'aéroport international de Koweït à destination des Etats-Unis» après que "l'Administration américaine de la sécurité du transport a levé l'interdiction de ces appareils à bord".
Avant Kuwait Airways, les compagnies Qatar Airways, Etihad des Emirats arabes unis, Emirates de Dubaï et Turkish Airways ont obtenu une levée de l'interdiction qui leur avait été faite par les autorités américaines.
Les États-Unis avaient décidé en mars d'interdire ordinateurs portables et tablettes en cabine sur les vols de neuf compagnies aériennes en provenance de dix aéroports internationaux de pays arabes et de Turquie, invoquant un risque d'attentats.
Les huit pays concernés sont tous alliés ou partenaires des États-Unis: Turquie, Jordanie, Egypte, Arabie saoudite, Koweït, Qatar, Emirats arabes unis et Maroc.
Dans la foulée de la décision américaine, le Royaume-Uni avait annoncé une interdiction quasi similaire affectant la Turquie et cinq pays arabes (Liban, Jordanie, Egypte, Tunisie et Arabie saoudite).