Les attentes du gouvernement concernant la SAQ ne tiennent pas compte des recettes qui seront générées par la Société québécoise du cannabis. Ces sommes seront réinvesties dans l’encadrement du marché et dans la prévention.

Les sociétés d'État dépassent les attentes

Les sociétés d’État se sont avérées plus payantes que prévu en 2017-2018. Le gouvernement de Philippe Couillard touchera 4,73 milliards $, soit 255 millions $ de plus que ses prévisions.

Cette bonne performance de ses bras financiers est attribuable à «une hausse des résultats d’Hydro-­Québec, en raison des températures froides des derniers mois», peut-on lire dans le budget de Carlos Leitão. Aussi, cela s’explique par «une hausse des résultats de Loto-Québec dans tous les secteurs d’activité de la société, en raison notamment d’une augmentation de l’achalandage et d’un renouvellement de l’offre de jeu», ajoute-t-on.

Pour l’année financière 2017-2018, Hydro-Québec a enregistré des recettes de l’ordre de 2,27 milliards $, soit 125 millions $ au-­dessus de la cible du gouvernement. Les revenus ont été de 1,27 milliard $ (+ 132 millions $) chez Loto-Québec et de 1,09 milliard $ pour la Société des alcools du Québec (+ 10 millions $).

Rappelons qu’en 2016-2017, Hydro-Québec avait connu une performance de 200 millions $ en deçà des attentes, en raison notamment de la révision de l’impact comptable lié à l’application des Normes internationales d’information financière. Cette année, cet impact comptable est estimé à 475 millions $.

Demandes à la baisse

Pour l’année financière 2018-2019, le gouvernement a choisi de revoir à la baisse ses demandes auprès des sociétés d’État. Il réclame 4,33 milliards $, soit une diminution de 8,5 %.  

Il justifie cette décision entre autres par l’impact du Programme de rabais d’électricité applicable aux consommateurs facturés au tarif «L», soit le rabais d’électricité pour les grands industriels et les serres. Il anticipe au minimum un manque à gagner de 91 millions $ en 2018-2019 et de 182 millions $ l’année suivante en raison de cette mesure visant à soutenir les industries.

Pour l’heure, 44 entreprises du Québec ont déjà déposé des demandes au gouvernement en lien avec ce programme. Les projets totalisent des investissements de près de 1,7 milliard $.

Pour 2018-2019, Québec espère recevoir d’Hydro-Québec 2,07 milliards $, 1,27 milliard $ de Loto-Québec et 1,11 milliard $ de la SAQ. «L’évolution en 2018-2019 reflète principalement la diminution des résultats attendus d’Hydro-Québec en raison d’une prévision reflétant des températures normales», peut-on lire dans le budget 2018 pour expliquer le fait que Québec exige moins d’argent à Hydro-Québec pour les prochains mois.

Du côté de la Société des alcools du Québec, mentionnons que les attentes du gouvernement ne tiennent pas compte des recettes qui seront générées par la Société québécoise du cannabis. Ces sommes seront réinvesties dans l’encadrement du marché et dans la prévention. 

En 2016-2017, les sociétés d’État avaient rapporté 4,75 milliards $ dans les coffres du provincial.