Les Salons d’Edgar ferme ses portes «pour une durée indéterminée»

Raphaëlle Plante
Raphaëlle Plante
Le Soleil
Le bilan des victimes de la pandémie de coronavirus continue de s’alourdir dans le milieu de la restauration. C’est au tour des Salons d’Edgar, véritable institution du quartier Saint-Roch, d’annoncer sa fermeture «pour une durée indéterminée» dans la foulée des dernières annonces gouvernementales.

Les propriétaires du restaurant, bar et salon de billard ont annoncé la fermeture sur la page Facebook de l’établissement, mardi après-midi. «Nous sommes dans le regret de vous annoncer que Les Salons d’Edgar seront fermés pour une durée indéterminée en raison des nouvelles restrictions sanitaires émises hier soir [lundi] par notre gouvernement», écrivent-ils.

«À ce jour, il n’est malheureusement plus possible de vous donner une date de réouverture vu les circonstances auxquelles nous devons faire face au quotidien depuis bientôt neuf mois», mentionne-t-on, ajoutant qu’on tiendra la clientèle informée de l’évolution de la situation et du moment d’une possible réouverture.

Situé sur la rue Saint-Vallier Est au pied de la côte d’Abraham, Les Salons d’Edgar accueillait depuis près de 20 ans une clientèle hétéroclite d’artistes, d’étudiants, de travailleurs, d’amateurs de swing ou de tango, que ce soit pour sa cuisine, prendre un verre au 5 à 7, célébrer en groupe ou étirer la soirée entre amis jusqu’aux petites heures du matin dans une ambiance feutrée.

Les Salons d’Edgar a changé de mains en février dernier, peu avant le début de la pandémie, alors que les anciens propriétaires François Boulianne et Annie Brassard cherchaient à vendre l’établissement depuis environ deux ans — ils ont entretemps ouvert la pizzéria Pizzazorg dans Saint-Sauveur. C’est le directeur de l’École de danse Port-O-Swing Lionel Mauvais qui s’est porté acquéreur avec un associé. L’école de danse organisait des soirées swing hebdomadaires dans le resto-bar.