Les Québécois disent payer trop d’impôts pour les services reçus

MONTRÉAL — Presque les deux tiers des Québécois estiment payer trop d’impôts compte tenu de l’ensemble des services gouvernementaux offerts.

Le tiers croient toutefois que leur fardeau fiscal est équitable, selon une étude de la Chaire en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke, basée sur un sondage CROP.

La principale raison pour laquelle autant de Québécois pensent qu’ils paient trop d’impôts est leur impression que les gouvernements gèrent mal leur argent.

Plus de 70% des contribuables québécois estiment que leurs impôts sont «plutôt mal» administrés et dépensés.

Incidemment, les Québécois ont jusqu’à lundi soir, minuit, pour transmettre leurs déclarations de revenus, autant au provincial qu’au fédéral. Un retard entrainera des pénalités.