«Les médias électroniques nous offrent des possibilités que nous n'avions pas avant», explique Matthew Johnson, directeur de l'éducation chez Habilo Médias. «Lorsque nous les utilisons de manière appropriée, elles peuvent s'avérer extrêmement intéressantes.»

Les Québécois de plus en plus friands des services bancaires en ligne

Les Québécois sont de plus en plus friands des services bancaires en ligne sur appareil mobile, téléphone intelligent ou tablette numérique, alors que 62,5 % des consommateurs ont reçu au moins une facture ou un relevé de façon électronique en 2013, selon les données d'une enquête de NETendances.
24,1 %
En 2013, près d'un adulte sur quatre a utilisé un téléphone intelligent ou une tablette numérique pour effectuer des opérations en ligne, et près d'un sur trois (28,9 %) a consulté son compte à partir d'un appareil mobile. Il s'agit d'une hausse d'un peu plus de 100 % dans les deux cas par rapport à 2012.
47 %
En 2013, près de la moitié des internautes québécois ont consulté le site Web d'une institution financière, et 44 % ont cherché de l'information sur Internet à propos des produits et services offerts par les institutions.29,3 %Près d'un adulte québécois sur trois n'utilise pas les services bancaires en ligne pour une question d'habitude.
51,5 %
Sur plateformes mobiles ou non, les Québécois sont plus d'un sur deux à réaliser des opérations bancaires en ligne, un taux qui demeure stable depuis 2011.
69 %
Les internautes de 18 à 44 ans sont plus nombreux à recevoir des factures ou des relevés électroniques comparativement à ceux de 55 ans et plus (50 %).
L'avenir dans la mobilité?
«Sans pouvoir parler pour l'ensemble des services bancaires, c'est indéniable que la mobilité devrait occuper une place de plus en plus grande année après année. Que ce soit pour faire du commerce électronique, se divertir, communiquer... Les plateformes mobiles sont plus utilisée», soutient Guillaume Ducharme, directeur des communications et des relations avec les partenaires du CEFRIO.