Ce sont 257 des 885 ingénieurs travaillant au ministère des Transports qui sont habilités à siéger aux comités de sélection dans le cadre du processus d'octroi des contrats.
Ce sont 257 des 885 ingénieurs travaillant au ministère des Transports qui sont habilités à siéger aux comités de sélection dans le cadre du processus d'octroi des contrats.

Les ingénieurs appelés à faire le ménage

Michel Corbeil
Michel Corbeil
Le Soleil
L'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) doit nettoyer un «climat de travail pourri» à l'interne et changer la mentalité des membres. Après des décennies de querelles autour du montant des cotisations, l'Ordre «doit passer à autre chose» et vraisemblablement infliger une forte hausse.